Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Commerce — Le 19 mars 2018

Le jour où… “Nous avons gagné un hectare de crozes-hermitage”

Magasin spécialisé dans les vins, alcools et oenotourisme, La Cave de l’Échanson a le nez fin. Ses fondateurs Marc Caratjas et Jean-Pierre Soufflet ont gagné en 2011 quelques précieux lopins d’un vignoble réputé, à l’occasion d’un concours national.

Marc Caratjas et Jean-Pierre Soufflet, fiers de présenter leur production © J.-M. Blache

“La famille Frey, qui venait de racheter les vins Paul Jaboulet Aîné, souhaitait relancer la dynamique du domaine. Elle avait demandé à ses commerciaux de plancher sur une campagne à forte résonance mobilisant les meilleurs clients sur toute la France. L’idée de ce concours a alors surgi : mettre en jeu une parcelle d’un hectare de vignobles. À chaque fois qu’un client, distributeur ou restaurateur, commandait une caisse de bouteilles chez eux, un coupon était tamponné et expédié. Au bout d’un an, un tirage au sort était organisé par un huissier. Paul Jaboulet Aîné avait ainsi récupéré plus de 17 000 coupons. Et c’est nous, fondateurs de La Cave de L’Échanson, qui avons eu la main heureuse !

On nous avait prévenus séparément. Jean-Pierre Soufflet, mon associé, était en voyage oenotouristique en Écosse avec des clients quand il a reçu le coup de fil. Ils m’ont appelé juste après, c’était un samedi, le magasin était bondé et sur le coup, je n’ai pas bien compris ce qui se passait. Au téléphone, je suis resté un peu distant, j’ai cru que nous avions gagné une caisse de vins et j’ai remercié poliment. Et puis Jean-Pierre m’a rappelé derrière pour partager sa joie et là, je me suis rendu compte !

Le Domaine de La Belle Aventure

C’était une première française : personne avant nous n’avait jamais gagné un hectare de vignes par tirage au sort. Le plus drôle, c’est qu’en s’amusant entre eux, ils ont tiré au sort un deuxième coupon… Et c’était encore nous ! Nous étions donc vraiment destinés à devenir vignerons. Mais ce n’est pas notre métier. Nos deux magasins de Grenoble et Crolles nous prennent trop de temps. Nous avons donc conclu un bail emphytéotique avec Paul Jaboulet Aîné, qui se charge de cultiver, vinifier et mettre en bouteille pour nous. Ils nous cèdent chaque année environ 300 bouteilles, soit un dixième de la production, que nous mettons en rayon et offrons à nos amis. Eux vendent le reste en rémunération de leur travail sur nos terres. Nous nous y rendons régulièrement, c’est un vrai plaisir d’arpenter les vignobles. Nous avons en projet d’y emmener des clients pour vendanger ensemble. Ce serait ainsi une nouvelle destination oenotouristique pour notre catalogue.

Nous sommes fiers de la qualité des vins produits sur notre domaine, qui possèdent un grand potentiel de garde. Le millésime 2015, en particulier, a été exceptionnel, avec un syrah épicé, aux arômes de fruits rouges à la fois croquants et onctueux, et une très belle finale en bouche. Notre vin s’appelle Le Domaine de La Belle Aventure, et c’est un nom qui nous va tellement bien !”
R. Gonzalez

Infos clés

  • Commerce de vins, spiritueux et fromages, cours d’oenologie, voyages
  • Grenoble et Crolles
  • 7 personnes
  • CA 2017 : 1,48 M€

A savoir

  • Le Domaine de la Belle Aventure, c’est un nom qui nous va tellement bien !

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner