Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Ils font l'actu — Le 14 juin 2018

Olivier Mercier : Teisseire prospère avec Britvic

À Crolles réside le siège social français du groupe Britvic, numéro 2 sur le marché des boissons sans alcool en Grande-Bretagne, et numéro 4 en France. Parmi son portefeuille de marques : le sirop emblématique Teisseire… Olivier Mercier, nommé à la direction générale de Britvic en France depuis janvier 2018, revient sur les développements de ce fleuron local et les investissements réalisés à Crolles.

Avant de rejoindre le groupe Britvic en 2015, Olivier Mercier (ici au laboratoire R&D) a travaillé à l’international en Russie et au Moyen-Orient, et exercé différents postes à responsabilités pour des multinationales de produits de grande consommation (Heineken, Kellogg’s, Kraft Mondelez…) © F. Ardito

Comment s’insère Teisseire au sein du groupe Britvic ?

Olivier Mercier : C’est en 2010 que le groupe britannique Britvic, coté en Bourse, a fait l’acquisition de Fruité Entreprises, qui comprenait les sirops Teisseire et Moulin de Valdonne, ainsi que les jus de fruits Pressade et Fruité. Aujourd’hui, Teisseire est toujours numéro 1 des marques de sirop, et numéro 4 des marques de boissons sans alcool en France. C’est aussi l’une des marques emblématiques sur laquelle mise le groupe pour réaliser son développement à l’international, avec une distribution en direct des produits Teisseire dans 35 pays, et des ventes réalisées dans 75 pays (dont Thaïlande, Indonésie, Taïwan, Émirats arabes unis, Chine, Corée du Sud, Chili…). Sur le marché français, Moulin de Valdonne se distingue comme le numéro 2 des marques de sirop authentique, Pressade est numéro 1 des jus de fruits biologiques, et Fruit Shoot de Teisseire, une innovation du groupe, numéro 1 des marques de boissons pour enfants.

Comment ces marques progressent-elles ?

OM : Britvic se différencie par son dynamisme : en 2017, le chiffre d’affaires a augmenté de 3 % et nous progressons plus que la moyenne du marché. La croissance obtenue sur tous nos segments résulte d’une réorganisation complète des processus industriels et commerciaux. En partant des attentes des consommateurs et des clients distributeurs, nous déclinons des stratégies d’innovation, des plans de production annuels, trimestriels et mensuels pour répondre aux besoins en volumes, et des politiques d’achat destinées à optimiser à la fois les ventes et les stocks… Nous sommes en mesure de répondre vite à la demande et d’assurer un bon taux de service à nos clients. Cela n’est possible que parce que nous maîtrisons l’ensemble de la chaîne de valeur, depuis nos laboratoires R&D en charge de concevoir les nouvelles saveurs, jusqu’à la logistique.

Le groupe a aussi beaucoup investi localement…

OM : Plusieurs millions d’euros ont été investis par le groupe, ces quatre dernières années, portant sur la modernisation de la moitié des équipements à Crolles, avec notamment la possibilité de conditionner désormais du sirop en PET, et sur une nouvelle ligne Fruit Shoot utilisant la technologie PET aseptique dans notre usine de Nissan-lez-Enserune. Le groupe croit donc en nous et en notre performance. Nous embauchons dans chacun de nos services, et de nouveaux métiers ont vu le jour dans la quasi-intégralité de nos départements : category management, communication interne, achats indirects, logistique… Le siège social de Crolles a été agrandi et modernisé pour accueillir 110 personnes, sur un effectif site de 350 collaborateurs, en constante augmentation.

Quelles sont les innovations produits du moment ?

OM : La marque Teisseire aura bientôt 300 ans. Nous faisons partie de l’histoire, et pour autant, il ne faut pas cesser d’innover. Notre ambition est de prendre en compte l’évolution de notre environnement et des attentes consommateurs, à la recherche de plus de naturalité, de bio, de santé. C’est le but de Fraîcheur de fruits de Teisseire, une offre 30 % moins sucrée et plus naturelle (85 % de fruits). Sur la gamme Pressade, nos jus de fruits bio ont été récompensés par le Prix de l’avenir, décerné par EY et l’industrie de l’agroalimentaire, pour saluer notre croissance rapide. Et une gamme Réveil citron (détox) a été imaginée pour les amateurs de produits santé. Nous proposons aussi pour les enfants Fruit Shoot au jus, composé de 50 % de jus, 50 % d’eau, sans sucre ajouté. Britvic distribuera en outre cette année la boisson The London Essence Company, peu calorique et très goûteuse pour la composition des cocktails. Mais le lancement de 2018 est sans conteste la bouteille premium, en verre gravé, portant au flanc la signature Mathieu Teisseire, nom du fondateur de la marque en 1720, imaginée pour le circuit Food Service. Ce projet qui a requis 18 mois de conception représente un vrai pari, mais l’accueil de la profession est déjà excellent !

Ces challenges deviennent ceux de l’entreprise tout entière…

OM : L’engagement et l’implication des équipes sont des conditions nécessaires à la performance. Tous nos salariés sont attachés à l’esprit de cette entreprise et à son ancrage territorial fort. Nous soutenons ces facteurs et figurons pour la deuxième année au palmarès de l’institut “Great Place to Work”. En 2018, nous avons obtenu une 17e place sur 64 entreprises de 500 à 5 000 salariés participantes, soit un gain de deux places par rapport à l’année précédente. Bien plus qu’une enquête d’opinion, il s’agit d’un programme de conduite du changement visant à développer fierté d’appartenance et bien-être au travail. Il permet d’identifier des plans d’action qui sont au cœur de notre démarche d’amélioration.

E. Ballery

Infos clés

  • Groupe Britvic
    - Trente marques de boissons sans alcool : Robinsons, Fruit Shoot, Tango, J20, Drench, Teisseire, Maguary, DaFruta…
    - Siège : Grande-Bretagne
    - Implantations : France, Irlande, Brésil, etc.
    - 4 700 personnes
    - CA 2017 : 1,9 Md€
     
  • Britvic en France
    - Siège social : Crolles
    - Quatre sites de production : Crolles (Isère), Château-Thébaud (Loire Atlantique), La Roche-sur-Foron (Haute-Savoie), Nissan-lez-Enserune (Hérault).
    - 680 personnes (dont 350 à Crolles)
    - CA 2017 : 340 M€
    - Production : 280 millions de litres de sirops, de prêt à boire et de jus de fruits.

A savoir

  • Les effectifs à Crolles ont connu une croissance de 20 % sur les six dernières années

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner