Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 5 avril 2017 - Mis à jour le 6 novembre 2017

La belle envolée de Collibris

Sortie dans sa version bêta en novembre 2015, l’application mobile dédiée aux livres compte aujourd’hui 12 000 utilisateurs. La start-up, en pleine ascension, affine son business model.

Collibris
Nicolas Saubin et Paul Roy, cofondateurs de la start-up. - © E. Tolwinska

Collibris fait partie des 13 candidates au Trophée start-up qui sera remis le 14 décembre 2017 lors de la Nuit de l'Economie. A vous de voter pour votre start-up préférée !

Collibris répond à deux besoins : tracer ses lectures et faciliter l’échange et le partage, explique Nicolas Saubin, cofondateur de la start-up avec Paul Roy. Par rapport aux solutions existantes, nous avons intégré à notre application la dimension sociale.” D’après une étude de l’Insee, les fondateurs estiment à
12 millions le nombre de lecteurs assidus en France. C’est dire le potentiel d’utilisateurs de l’application. Concrètement, Collibris se présente comme un outil de gestion de sa bibliothèque qui permet de noter ses lectures et de les classer sur des étagères. Et pour intégrer ses livres dans l’application, rien de plus simple que de scanner son numéro ISBN. Le plus de Collibris ? La possibilité de se constituer son cercle littéraire pour visualiser les lectures de ses amis et favoriser ainsi l’échange et le partage. “Les prochaines évolutions concerneront le système de recommandations et la possibilité de commenter celles de son réseau”, poursuit Nicolas Saubin.

Les box littéraires : une “expérience de lecture”

Collibris vise 50 000 utilisateurs d’ici la fin de l’année. “Nous faisons face à une croissance très forte avec une progression de 30 % de nouveaux inscrits chaque mois. Nous avons donc besoin à la fois de trouver des financements et d’agrandir notre équipe. La taille de Collibris devrait doubler dans les 18 prochains mois”, annonce Nicolas Saubin. D’ici l’automne, la start-up compte lever 1,5 M€ et recruter, en fonction du développement, entre trois et cinq collaborateurs d’ici 2018. Si l’application est gratuite, le business model repose sur les box littéraires. Ces colis, composés de deux livres sélectionnés selon le profil de l’utilisateur auxquels s’ajoutent de petits objets surprise, ont déjà séduit 1 400 abonnés. Et Collibris travaille actuellement à une proposition à destination des éditeurs autour de recommandations de lecture très ciblées. Un projet qui devrait aboutir début 2018.
F. Combier

Infos clés

  • Service web et application mobile
  • Meylan (le Tarmac)
  • 6 salariés
  • CA 2017 : 400 k€
  • Prévisionnel 2018 : plus de 1 M€

A savoir

  • Au Tarmac depuis janvier 2015, l’équipe de Collibris commence à être à l’étroit. Elle pourrait déménager à l’automne et envisage de sous-traiter la partie logistique.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner