Skip to main content
Présences Grenoble
Industrie — Le 7 November 2023

Finoptim allume le feu d’une croissance Made in France

Dix ans après sa création, Finoptim reprend 100% de son capital et investit plus de 2 M€ dans son outil de production. Une double opération qui doit permettre aux fondateurs d’atteindre de nouvelles ambitions : tripler l’activité, de 3,3 M€ en 2023 à plus de 10 M€ en 5 ans.

David Lépiney et Baptiste Ploquin, dirigeants de Finoptim J.-M. Blache
David Lépiney et Baptiste Ploquin, dirigeants de Finoptim © J.-M. Blache

Baptiste Ploquin, diplômé en management et David Lépiney, ingénieur en thermique, ont eu la main heureuse en lançant, en 2013, une innovation révolutionnant les vieilles cheminées au bois : l’insert-ouvert. Placé directement dans le foyer, l’équipement élimine particules fines et dégagement de fumées et multiplie par quatre la restitution de chaleur. Ceci pour renouer avec les agréments d’un feu de cheminée, tout en affichant une haute performance énergétique… En 2017, la société a réalisé une levée de fonds de 1,3 M€ auprès de CM-CIC Capital Privé et Kreaxi. Depuis, la société s’est beaucoup diversifiée, proposant des poêles à bois design pour les constructions neuves, ainsi qu’une gamme de brasero et plancha… Au 30 juin 2023, la société affichait une croissance de 106%, et le triplement de son chiffre d’affaires depuis 2021. « À l’issue de ce premier cycle d’investissement, nous avions le choix entre deux solutions : envisager un second tour en identifiant de nouveaux investisseurs, ou reprendre le contrôle du capital, ce qui nous laissait plus libre d’envisager la suite. C’est la seconde option que nous avons retenue », commente Baptiste Ploquin, président de Finoptim.
 

Concilier Made in France et Industrie 4.0

Les deux jeunes entrepreneurs ont ainsi repris 40% du capital cédé à leurs investisseurs. En parallèle, ils annoncent un investissement de 2 M€ en faisant l’acquisition de leurs locaux de Fontaine (600 m2), et en réalisant une extension contigüe de 400 m2. D’ici juin 2024, le nouveau bâtiment, isolé et équipé de panneaux photovoltaïques, sera fonctionnel et accueillera les nouveaux équipements industriels pour un montant d’environ 500 k€. « En repensant les flux, en modernisant l’outil de production, nous passerons d’un stade quasi artisanal à l’industrie 4.0 », sourit le président. Des nouveaux bureaux, sur 200 m2, seront aménagés sur place pour apporter plus de confort. De quoi faciliter les recrutements, dans une entreprise passée de 10 à 24 salariés en un peu plus d’un an, et qui se projette à près de 60 personnes d’ici cinq ans. La société est accompagnée dans son projet de développement par les banques et Bpifrance. Elle a été lauréate du Plan France Relance en 2022 et a reçu pas moins de 13 distinctions depuis sa création. Engagés dans la Convention des entreprises pour le climat, ses dirigeants, pleinement investis dans le « Made in France », se penchent désormais sur l’optimisation de l’empreinte carbone de leurs produits et des consommations énergétiques liées à leur fabrication.

E. Ballery

 

En images

Commentaires

Add new comment

Language
The comment language code.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Allowed HTML tags: <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Lines and paragraphs break automatically.
  • Web page addresses and email addresses turn into links automatically.
Email
Please enter your email address
Nom
Please enter your name
CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner