Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 19 décembre 2019

DiamFab développe le semi-conducteur ultime

C’est l’une des alternatives aux composants à base de silicium : la start-up grenobloise DiamFab, spin-off de l’institut Néel, a développé un procédé de fabrication innovant de couches de diamant pour l’électronique de puissance. Elle vise, d’ici cinq ans, un chiffre d’affaires de 1 M€.

Khaled Driche et Gauthier Chicot, associés de l’entreprise technologique © E. Tolwinska

DiamFab conçoit la prochaine génération de composants pour l’électronique de puissance. Maturée au sein de la SATT Linksium depuis début 2017, la start-up grenobloise prend son envol. Cette spin-off de l’institut Néel capitalise sur plus de 30 années de R&D, portant sur la synthèse de diamant de qualité électronique. L’enjeu est de taille ! “Le diamant que nous développons permettra de s’affranchir des limites intrinsèques du silicium utilisé dans 99 % des cas, notamment dans l’électronique de puissance. C’est le semi-conducteur ultime !”, explique Gauthier Chicot, fondateur de DiamFab. Ce produit possède deux caractéristiques majeures : à forte température, il se renforce au lieu de se dégrader, offrant de meilleures performances, et il est peu sensible aux fortes radiations. “De plus, il est fortement conducteur. Nous pouvons imaginer, avec ces composants, de recharger une voiture électrique en quelques minutes au lieu d’une heure.”

Une activité en forte croissance

Pour l’heure, la start-up a mis au point le procédé de fabrication de couches de diamant qu’elle commercialise auprès de laboratoires. Les marchés visés ? L’électronique de puissance à travers le secteur de l’énergie, le ferroviaire, mais aussi l’aérospatial. “Pour l’instant, il nous faut encore trois à quatre ans de R&D afin de réaliser un démonstrateur. Nous travaillons sur la reproductibilité des processus.” Lauréat du concours i-Lab en juillet, DiamFab prévoit une levée de fonds d’ici fin 2020, début 2021, et devrait sortir ses premiers composants de puissance à base de diamant de qualité électronique d’ici deux à trois ans.
L. Marchandiau

Infos clés

  • Fabrication de couches de diamant pour l’électronique de puissance
  • Grenoble
  • 6 collaborateurs
  • CA estimé d’ici cinq ans : 1 M€

A savoir

  • DiamFab compte développer ses premiers composants à base de diamant de qualité électronique d’ici deux à trois ans.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner