Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Experts — Le 9 avril 2021

Valérie Denu, présidente du tribunal de commerce de Grenoble

© F. Ardito

Entrée comme juge au tribunal de commerce en 2015, juge commissaire, puis vice-présidente depuis 2019, Valérie Denu a officiellement pris ses fonctions de présidente le 22 janvier dernier. Cette ancienne chef d’entreprise démarre sa carrière en 1980 au sein du groupe de distribution Arlaud. Très vite, elle se voit confier la direction du premier magasin de sport, Spao, à Grenoble, puis ceux de Lyon et Saint-Étienne. En 1987, elle décide de fonder Ricochet, à Montbonnot, une entreprise de distribution d’articles de sport outdoor, qu’elle revend en 2003. Elle travaille ensuite huit ans pour les marques Asolo et Lowe Alpine, avant de créer une seconde société Ricochet qu’elle revendra en 2016. À la tête du tribunal, elle souhaite développer plusieurs axes : la formation tout d’abord, car deux tiers des juges ont été renouvelés ces trois dernières années. Elle entend aussi mettre en place un management plus participatif. Enfin, son cheval de bataille est le développement des procédures de prévention et démarches amiables. « Je constate un manque d’anticipation des chefs d’entreprise lorsque des difficultés commencent à apparaître, affirme-t-elle. Dans cette période, il faut promouvoir les procédures de préventions qui permettraient de sauver nombre d’entreprises. »

F. Combier

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner