Aller au contenu principal
Classement — Le 11 décembre 2019

Vulkam, start-up de l’année 2019

La start-up spécialisée dans les métaux amorphes aux propriétés inédites a remporté, le 12 décembre dernier, le trophée des internautes devant 14 autres candidates. Rencontre avec son fondateur, Sébastien Gravier. 

© M. Brichet

Que représente pour vous ce trophée Présences ?

Sébastien Gravier, fondateur de Vulkam : C’est un trophée que je veux partager avec toute mon équipe ! C’est une belle reconnaissance pour le travail de mes collaborateurs, souvent dans l’ombre, une source de fierté et de motivation. La Nuit de l’économie est une grande et belle soirée. Ce trophée nous assurera aussi une certaine visibilité auprès de milieux qui ne nous connaîtraient pas.

En deux ans, vous êtes allés très vite. Vulkam compte déjà 15 collaborateurs. Où en êtes-vous aujourd’hui ? Quels sont vos principaux marchés ?

Nous sommes une start-up, par définition nous devons démarrer et croître vite. Nous visons un marché mondial ! Notre domaine d’activité exige des besoins en compétences importants, sur le plan à la fois technologique et commercial. Aujourd’hui, nos deux principaux marchés sont ceux de l’horlogerie (40 % de notre activité environ) et l’aérospatial (40 % également). Le médical représente 20 %.

Dès l’an prochain, le secteur de l’horlogerie devrait être majoritaire. Il constitue pour nous un bon relais de croissance. L’aérospatial et le médical ont une réglementation lourde qui exige des délais plus longs. Mais, à terme, notre principal marché sera le médical. Nous travaillons déjà avec un client dans le domaine dentaire et un dans la chirurgie optique. Vulkam développe notamment des micro outils de chirurgie mini invasive. Cette branche constitue une cible prioritaire pour nous. La tendance actuelle est à la miniaturisation des pièces métalliques. Les métaux existants touchent leurs limites. Nos métaux amorphes étant deux fois plus résistants, nous pouvons concevoir des pièces deux fois plus petites. 

Quelles sont vos ambitions pour les prochaines années ?

Pour moi, Vulkam est une entreprise qui symbolise le renouveau de l’industrie manufacturière. Nous avons besoin d’outils de production et de main d’œuvre, pas seulement de personnes très qualifiées. Mon ambition est de rester en Isère et de créer de l’emploi industriel. Nous avons commencé à mettre en place une ligne de production pilote qui sera pleinement opérationnelle au printemps 2021. Pour l’heure, nous réalisons des preuves de concepts, des prototypes et produisons des petites séries. Nous montons en cadence et, en parallèle, nous amorçons la commercialisation.

En 2018, nous avons réalisé 150 K€ de chiffre d’affaires. Nous prévoyons d’atteindre les 200 K€ cette année, les 400 K€ en 2020, année de croissance des prototypes, et le million d’euros en 2021 avec le démarrage de la production. Côté effectif, nous serons une vingtaine l’an prochain et une trentaine en 2021.

Enfin, Vulkam est en cours de levée de fonds. Nous avons besoin de plusieurs millions d’euros pour mettre en place les lignes de production. La démarche est bien avancée, elle devrait aboutir prochainement.

F. Combier
 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner