Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Economie verte - Smart city — Le 3 octobre 2018

Odit-e optimise le réseau basse tension

Michel Clémence et Philippe Deschamps, cofondateurs d’Odit-e. © E. Tolwinska

C’est le chaînon manquant du réseau de distribution. Actuellement le réseau basse tension public n’est ni monitoré ni téléconduit. Un constat dressé par la start-up meylanaise Odit-e, fondée en juillet 2017 par des anciens collaborateurs de Schneider Electric. “Les installations basse tension à proximité des lotissements sont exploitées de manière très rustique, et dimensionnées suivant des règles approximatives, les schémas de réseaux étant souvent méconnus. Or la transition énergétique et le développement des compteurs communicants entraînent une autre manière de gérer l’électricité”, confie Philippe Deschamps, président d’Odit-e. D’où le développement d’un logiciel spécifique permettant de recueillir les données du réseau, de le reconstituer et d’émettre des préconisations. “Grâce à une interface avec les gestionnaires de réseaux, notre solution intégrant des algorithmes prédictifs va appréhender le fonctionnement du réseau et ses variations de charges, pour le recomposer et le rendre plus efficient.” Un rapport d’audit est ensuite transmis au gestionnaire qui peut agir en conséquence. La start-up de 10 personnes vise 300 k€ de chiffre d’affaires d’ici 2019 et prévoit de lever des fonds l’an prochain à hauteur de 1 M€.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner