Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 25 février 2021

Capgemini, nouveau partenaire de Verkor

La future usine de Verkor
La future usine de Verkor dédiée à la production de batteries bas carbone © Verkor

Le groupe Capgemini (CA 2019 : 17 Mds€ ; 265 000 salariés dans le monde) rejoint le grenoblois Verkor pour accélérer la capacité de production de batteries bas carbone en Europe du Sud, avec la création d’une première gigafactory d’une capacité initiale de 16 GWh.

Capgemini est l’un des leaders mondiaux du conseil, de la transformation numérique, des services technologiques et d’ingénierie. Pour Benoit Lemaignan, PDG de Verkor : « Les compétences uniques de Capgemini en matière d’ingénierie et de numérique nous permettront d’optimiser notre processus de fabrication en améliorant le rendement et en réduisant les rebuts en vue d’améliorer notre modèle sur les plans économique et environnemental. » 

La société Verkor entend proposer au marché, d’ici fin 2023 - début 2024, des batteries bas carbone fabriquées en France pour les besoins de l’industrie des véhicules électriques et du stockage stationnaire. L’usine nécessite un investissement initial d’1,6 Md €. Verkor créera à terme plus de 2000 emplois directs. Elle compte déjà comme partenaires EIT InnoEnergy,  Schneider Electric et le Groupe IDEC. 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner