Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 26 février 2020

Ose prend de la hauteur

Au pied de l’Obiou, Ose, société de câblage et d’intégration de cartes électroniques, connaît une progression constante, depuis sa création en 1985. Suite au départ à la retraite de deux des dirigeants historiques en 2018, le troisième dirigeant fondateur, Pascal Guérin, a fait évoluer la gouvernance et initié une stratégie de croissance ambitieuse. Elle se traduit déjà en 2020 par une extension de locaux de 1 300 m2, une identité renouvelée et une prévision d’augmentation de chiffre d’affaires de près de 10 %. Gros plan sur cette mutation.

Pascal Guérin avec sa fille Caroline, depuis peu dans l'entreprise © E. Tolwinska

L’année 2020 signe un tournant important pour votre société…

Pascal Guérin : c’est à coup sûr une année de transition. Ose est née en 1985, aux débuts de l’électronique. Nous assurions à l’époque une activité d’assemblage de composants sur des cartes électroniques, et nos clients comme Merlin Gerin (Schneider Electric aujourd’hui) prenaient en charge les tests et l’intégration des cartes dans leurs produits. Dans les années 1990-2000, Ose a élargi son périmètre d’activité aux tests. Mais de plus en plus, nos clients, quel que soit leur secteur d’activité, désirent concentrer leurs forces sur la conception, le développement, le marketing et la commercialisation, en se libérant de l’assemblage. Cela nous conduit à prendre en charge ces opérations en remontant dans la chaîne de valeur des clients. C’est tout l’objet de notre projet d’extension de 1 200 m2 qui consiste à créer un nouvel atelier dédié au montage et à l’assemblage des produits finis.

Cet atelier s’accompagnera-t-il d’un accroissement des flux ?

Dès l’origine, nous avons misé sur la réactivité, la proximité et l’adaptabilité, avec une fourgonnette qui allait chercher au niveau de la Zirst les composants et cartes à câbler. Soit autant d’opportunités d’échanges et de dialogues avec le client. La zone de travail d’Ose reste l’arc alpin, la région lyonnaise, les régions au sud avec les deux pôles de Nice-Marseille et Perpignan, Toulouse, et depuis peu Bordeaux, avec toujours des navettes régulières transportant des produits à faible encombrement. Lorsqu’il s’agit d’intégration de composants dans des objets connectés, des milliers de produits tiennent dans un faible volume. En matière d’accessibilité, le fait d’être situé à Corps, à 1 000 mètres d’altitude, n’a jamais été un problème. Nous attirons aussi des collaborateurs qui deviennent rapidement attachés à l’entreprise. Ose centre ses valeurs sur l’humain, à l’origine de la création de valeur, raison pour laquelle chaque collaborateur est visible sur notre site Internet.

Précisément, une nouvelle identité de l’entreprise a été définie, pourquoi ?

Notre logo aux lignes courbes qui reprend nos trois lettres Ose exprime à la fois l’analogie avec les circuits électroniques, et une organisation souple et réactive. Notre couleur devient le jaune soleil, une teinte stimulante, associée au bien-être, au rayonnement et aux besoins de contact avec les autres. Ce changement d’identité est le reflet du projet stratégique impulsé à l’occasion de la transmission réalisée en 2018. Le départ à la retraite de deux anciens dirigeants s’est en effet accompagné de l’entrée au capital de la holding d’investissement Eximium, un fonds patient qui nous permet de réfléchir à notre devenir à moyen et long termes. En 2019, nous avons ainsi défini en commun un business plan à sept ans. Il se traduit, en 2019 et 2020, par 1,5 M€ d’investissements industriels, soutenus par l’Agence Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, et par 3 M€ d’investissements immobiliers réalisés avec l’appui de nos banques historiques. Ces derniers permettront l’acquisition de nos locaux en crédit-bail, sur 15 ans, et de financer l’extension.

En quoi consistent les investissements industriels ?

Pour être compétitifs sur l’assemblage grande série et réduire la pénibilité des tâches répétitives, il nous faut d’emblée franchir le cap de l’industrie 4.0. Cela signifie nous doter de lignes industrielles automatisées et robotisées, et repenser les méthodes, réorganiser les processus et introduire une meilleure traçabilité des opérations. Ose, reconnue comme “entreprise à fort potentiel”, bénéficie d’une aide à l’investissement et d’un appui en conseil de la Région sur ces deux volets.

À terme, quel est l’enjeu de ce projet ?

Parmi les sous-traitants français de l’électronique, il existe de grands acteurs spécialisés dans les volumes et le low-cost, avec des marchés planifiés à l’avance. Et ceux de notre catégorie, qui misent plutôt sur la réactivité, la performance, les services sur mesure. C’est là où Ose souhaite creuser ses avantages. Le but de nos investissements est d’assurer à l’entreprise une croissance maîtrisée et rentable, et d’augmenter régulièrement nos effectifs à long terme. Nous prévoyons une croissance moyenne de 6 % sur sept ans, à l’échéance 2025, avec déjà 8 % réalisés en 2019 et une prévision de 10 % en 2020. Côté effectif, en 2016, nous étions 80 personnes et nous devrions approcher bientôt 100 collaborateurs.

Votre fille vous rejoint dans l’aventure…

Après une école de commerce et une expérience de recrutement pour des grands comptes, en région parisienne notamment, Caroline est arrivée en janvier pour nous aider à manager et accompagner les nombreux projets de développement de l’entreprise. Le recrutement, en particulier, sera l’un de ses dossiers prioritaires, puisque nous aurons besoin de plusieurs personnes supplémentaires à courte échéance.
É. Ballery

Infos clés

  • Activité : Câblage et intégration de cartes électroniques
  • Implantation : Corps
  • 91 personnes
  • Superficie : 3 000 m2
  • Extension : 1 200 m2
  • 90 clients dans les secteurs :
    • instrumentation scientifique et médicale : 26 %
    • transport : 21 %
    • industrie et bureau d’études : 16 %
    • informatique, RF, vidéo : 11 %
    • automatisme et contrôle, régulation : 10 %
    • lighting, télécom, énergie : 10 %
    • automobile : 6 %
  • Investissements industriels en 2019 et 2020 : 1,5 M€
  • CA 2019 : 12,2 M€ (+8 %)

A savoir

  • “Ose compte parmi les 300 entreprises à fort potentiel identifiées par la Région AURA.”

 

En images

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner