Aller au contenu principal

Fil d'infos

1099 résultats correspondent à votre recherche
  • Services 7 septembre 2020

    La technologie de Visioglobe retenue par Jones Lang LaSalle

    Le groupe Jones Lang LaSalle (JLL), acteur majeur du conseil en immobilier d’entreprise (48 000 personnes dans plus de 70 pays), a retenu la solution de cartographie...

    Le groupe Jones Lang LaSalle (JLL), acteur majeur du conseil en immobilier d’entreprise (48 000 personnes dans plus de 70 pays), a retenu la solution de cartographie numérique indoor interactive de Visioglobe afin de l’intégrer dans son application mobile et web FindADesk pour ses bureaux intelligents en Asie et Pacifique. Cette application complète permet aux employés de JLL de mieux situer leurs espaces de travail en trouvant facilement leurs bureaux, salles de réunion ou collègues dans de grands bâtiments de bureaux. La solution proposée par la société Visioglobe (16 collaborateurs à Montbonnot), spécialiste de la cartographie intérieure 3D, a fait l’objet d’un premier essai réussi dans les bureaux JLL à Bangalore, puis dans ceux de Singapour. En croissance de 28 % en 2019 par rapport à 2018, Visioglobe compte 200 clients actifs dans le monde : aéroports pour aider les voyageurs à trouver leur porte d’embarquement, centres commerciaux pour augmenter les ventes et hôpitaux pour guider les patients.

  • Services 7 septembre 2020

    Nouveau label pour id3 Technologies

    Le label France Cybersecurity a été attribué à la solution Bioseal, développée par la société id3, qui conçoit des produits électroniques, solutions biométriques et...

    Le label France Cybersecurity a été attribué à la solution Bioseal, développée par la société id3, qui conçoit des produits électroniques, solutions biométriques et RFID au Fontanil-Cornillon (CA 2019 : 4,5 M€, 44 salariés). Il garantit son origine française et le fait qu’elle possède des fonctionnalités claires et définies avec un niveau de qualité attesté par un jury indépendant. Le code-barres 2D biométrique Bioseal permet de sécuriser de manière forte les données clés d’un document physique ou numérique, mais aussi d’identifier son propriétaire par biométrie. Il assure également la validité des documents, la lutte contre la contrefaçon et confirme l’identification du propriétaire grâce à la reconnaissance faciale. Des caractéristiques reconnues par France Cybersecurity, dont la mission est de promouvoir les solutions de cybersécurité françaises pour accroître leur usage, le niveau de protection des utilisateurs et leur visibilité à l’international.

  • Services 7 septembre 2020

    eLichens lève 6 millions d’euros

    La start-up grenobloise eLichens, spécialisée depuis 2014 dans la conception de capteurs de gaz, a bouclé un nouveau tour de table de 6 M€ auprès de ses investisseurs et...

    La start-up grenobloise eLichens, spécialisée depuis 2014 dans la conception de capteurs de gaz, a bouclé un nouveau tour de table de 6 M€ auprès de ses investisseurs et banques historiques, dont Bpifrance, Demeter, Sofimac Innovation, BNP Paribas Développement et Angels Bay. Ces fonds serviront à produire en masse des capteurs de gaz et détecteurs de fuites de gaz, mais aussi à introduire des stations de détection de la qualité de l’air intérieur et extérieur. La jeune entreprise pourra également mettre en oeuvre ses projets de développement sur le marché de la ville intelligente avec des capteurs de pollens et de particules ultrafines (PM-0.1). Par ailleurs, le capteur de gaz Cranberry CO2 mis au point par eLichens, a été sélectionné par la société Honeywell. Elle l’intégrera dans son nouveau détecteur de CO2 monogaz portable dédié à la sécurité en milieu industriel.

  • Innovation 7 septembre 2020

    Coup d’envoi pour l’heure légale de Gorgy Timing/SCPTime®

    Dans un contexte de prise de conscience de l’importance du temps dans la souveraineté numérique et industrielle, le projet SCPTime® piloté par Gorgy Timing parvient au...

    Dans un contexte de prise de conscience de l’importance du temps dans la souveraineté numérique et industrielle, le projet SCPTime® piloté par Gorgy Timing parvient au stade de pré-industrialisation, pour une commercialisation prévue en octobre. Il propose une solution globale de synchronisation horaire des réseaux et équipements assurant la traçabilité et la certification du temps légal. SCPTime® est déjà mis en place auprès de la SNCF, Schneider Electric, Eolas pour son Green Data Center, ou l’UGA. Parmi les collaborations en cours, STMicroelectronics associe SCPTime® au projet européen Nano2022 pour une intégration de la brique Temps. Le LabCom FastLab, créé en partenariat avec le laboratoire Femto ST Besançon, développe aussi des produits métrologiques sécurisés SCPTime®.

  • Industrie 7 septembre 2020

    Aryballe Technologies réunit 7 M€ pour industrialiser son nez olfactif

    La société grenobloise pionnière de l’olfaction digitale a levé début juillet 7 M€ auprès d’investisseurs d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Ce tour de...

    La société grenobloise pionnière de l’olfaction digitale a levé début juillet 7 M€ auprès d’investisseurs d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Ce tour de table permettra à Aryballe de mettre en place un outil de production répondant à une demande croissante pour son nouveau capteur d’odeurs universel à haut volume et faible coût. Elle émane de tous les secteurs industriels souhaitant améliorer l’expérience client et générer des recettes supplémentaires : automobile, agroalimentaire, mais aussi électroménager, cosmétique et soins corporels. Outre la croissance de 30 % de ses effectifs et le doublement de son portefeuille de propriété intellectuelle, Aryballe a récemment reçu le trophée d’or aux Edison Awards 2020 pour son nez digital NeOse ProTM.

  • Loisirs 3 septembre 2020

    L’Alpe change de guide

    Présent depuis le début de l’aventure en 1998, Pascal Kober a transmis la rédaction en chef du magazine à Sophie Boizard, qui l’accompagnait depuis près de deux ans....

    Présent depuis le début de l’aventure en 1998, Pascal Kober a transmis la rédaction en chef du magazine à Sophie Boizard, qui l’accompagnait depuis près de deux ans. Éditée par la maison Glénat (14 000 exemplaires diffusés en France et en Suisse) et dirigée par Olivier Cogne, la revue trimestrielle L’Alpe est consacrée au patrimoine et à la richesse culturelle de l’arc alpin. Le numéro de juin dernier accompagne la nouvelle exposition consacrée aux refuges des Alpes, au sein du Musée dauphinois. Objets, documents photographiques anciens, peintures permettent aux visiteurs de découvrir notamment la reconstitution en taille réelle du premier refuge de l’Aigle, réalisé par des apprentis Compagnons du Tour de France.

  • Tourisme d’affaires 3 septembre 2020

    Les Domaines skiables de France glissent jusqu’à Grenoble

    Initialement prévu à Saint-Étienne, c’est finalement à Grenoble que se tiendra le congrès DSF (Domaines skiables de France), les 1er et 2 octobre prochains, à Alpexpo....

    Initialement prévu à Saint-Étienne, c’est finalement à Grenoble que se tiendra le congrès DSF (Domaines skiables de France), les 1er et 2 octobre prochains, à Alpexpo. Cette relocalisation veut notamment marquer le soutien de la filière dans la capitale des Alpes après l’annulation en avril dernier du salon Mountain Planet. Au programme de cette 82e édition, adaptée aux circonstances sanitaires : plusieurs tables rondes sur les nouveaux enjeux du ski et de la montagne, des coups de projecteur sur les innovations du secteur présentées par les acteurs eux-mêmes, un moment réservé aux adhérents exploitants de DSF… Un millier de participants sont attendus pour aller à la rencontre de plus d’une centaine d’exposants. DSF est la chambre professionnelle des opérateurs des domaines skiables. Elle fédère 412 adhérents répartis entre opérateurs des remontées mécaniques, fournisseurs, constructeurs, centres de formation, maîtres d’œuvre, etc.

  • Commerce 3 septembre 2020

    Extravagance s’adonne à la gourmandise

    Six ans après l’ouverture du cabinet de curiosité, Extravagance s’étend pour ouvrir une épicerie fine, également associée aux arts et décorations de la table. Pour...

    Six ans après l’ouverture du cabinet de curiosité, Extravagance s’étend pour ouvrir une épicerie fine, également associée aux arts et décorations de la table. Pour réaliser sa prospection, Florence Richard de Vesvrotte assiste aux événements tels que les salons Gourmet, Maison et Objets, le salon Milan ou encore Côté Sud. Parmi les sélections, des enseignes grenobloises telles que les chocolats Caraque ou les gâteaux Bourbon. Extravagance a opté pour la création de son propre thé, aux saveurs de vanille et de citron, réalisé par le Strasbourgeois Au fond du jardin. Ce dernier approvisionne les étonnantes madeleines d’Extravagance, servies jusqu’à la table de la couronne d’Angleterre. L’extension qui a remplacé l’épicerie Bresson résulte d’un investissement d’environ 75 k€. Malgré les perturbations liées au Covid-19, le chiffre d’affaires de l’enseigne pour 2020 s’avère “ très prometteur”. Celui de 2019 s’était élevé à 350 k€.

  • Commerce 3 septembre 2020

    Les Comptoirs de la Bio désormais à Grenoble

    Les comptoirs de la Bio ont inauguré début juin l’ouverture d’un nouvel établissement à Bresson au sud de Grenoble. Avec plus de 900 m², il s’agit désormais de la...

    Les comptoirs de la Bio ont inauguré début juin l’ouverture d’un nouvel établissement à Bresson au sud de Grenoble. Avec plus de 900 m², il s’agit désormais de la plus grande surface de vente de produits bio de la région grenobloise. Un partenariat avec le regroupement de producteurs Mangez Bio Isère permet de remplir l’objectif de l’enseigne qui est de proposer 20 % de produits locaux, dont les produits phares pour le site de Bresson sont les ravioles, le miel, la bière, le vin,la confiture ou encore le savon. Le vrac qui connaît un succès croissant est décliné sous plus de 200 références. Le magasin dispose également d’un naturopathe pour guider les clients. Présents dans toute la France à travers 150 points de vente, les Comptoirs de la Bio ont connu un bond de 30 % du chiffre d’affaires pendant la période de confinement, ainsi qu’une augmentation du panier moyen comprise entre 40 % et 50 %. Bresson anticipe de son côté une croissance des ventes de 20 % par an.

  • Commerce 3 septembre 2020

    Un atelier de création à Fontaine

    Depuis plusieurs mois, Marie-Ange Closse a ouvert des ateliers de création à partir de 12 ans. Spécialisée dans les techniques de cartonnage, scrapbooking, tricot, quiling...

    Depuis plusieurs mois, Marie-Ange Closse a ouvert des ateliers de création à partir de 12 ans. Spécialisée dans les techniques de cartonnage, scrapbooking, tricot, quiling et le crochet, elle propose des séances de trois heures à 20 €, matériel compris. Son atelier met à disposition de nombreux outils – massicot, big shot, plastifieuse, machine à faire des foils, pistolet à colle chaude, machine à œillets “crope à dile” – pour confectionner coffrets, albums photos, porte-chéquier… Par le passé, Marie-Ange Closse a animé pendant 15 ans une association de broderie réunissant environ 80 brodeurs et brodeuses. Sa spécialisation dans le tricot a plus précisément porté sur le point de croix, également appelé point compté. Dans la continuité de sa précédente carrière de proviseure des lycées Champollion et Lesdiguières, elle a à cœur de transmettre aux plus jeunes les savoir-faire manuels de couture et de créations cartonnées.

  • Industrie 2 septembre 2020

    Vêpres a relevé le défi de la continuité

    Pas d’arrêt pendant la pandémie de coronavirus pour la société Vêpres, spécialisée dans les études et la construction de salles blanches. Avec l’implication de ses...

    Pas d’arrêt pendant la pandémie de coronavirus pour la société Vêpres, spécialisée dans les études et la construction de salles blanches. Avec l’implication de ses salariés, elle a réussi à modifier et adapter son activité aux contraintes et dispositions de sécurité en prenant toutes les précautions nécessaires pour continuer ses chantiers en cours grâce à des solutions de protection sur mesure. Ses équipes ont poursuivi l’aménagement de zones à atmosphère contrôlée chez BD au Pont-de- Claix, et des travaux en cours chez Soitec et STMicroelectronics à Crolles. Cette année, Vêpres vit aussi un tournant grâce à plusieurs projets menés à l’export en Finlande, Belgique et à l’île Maurice. L’entreprise de Claix s’ouvre également à de nouveaux domaines. Elle est sollicitée par des acteurs de l’alimentaire et différentes industries pour lesquels la réalisation de salles propres devient stratégique en matière de qualité et productivité.

  • Ils font l'actu 1 septembre 2020

    Changement à la tête de la société Corys

    Après avoir assuré pendant 12 ans la fonction de PDG de Corys, Ralph Gathmann donne un tournant à sa carrière en prenant de nouvelles responsabilités à Bristol dans le...

    Après avoir assuré pendant 12 ans la fonction de PDG de Corys, Ralph Gathmann donne un tournant à sa carrière en prenant de nouvelles responsabilités à Bristol dans le groupe Framatome, actionnaire majoritaire de Corys. La société grenobloise de simulation dynamique est dirigée depuis le 1er juillet par Charles Rosmorduc qui occupait depuis 2017 la fonction de PDG au sein de la filiale américaine Corys Inc., après avoir exercé des fonctions de management opérationnel dans l’activité transport et énergie, durant huit ans. “C’est un grand honneur de marcher dans les pas de Ralph, confie-t-il. Je vais m’employer à poursuivre son action et nous allons continuer le développement de la société, de nos simulateurs et leurs usages, notamment grâce aux nouveaux champs technologiques que sont l’intelligence artificielle, les capteurs IoT et le cloud.” Détenue par Framatome (50 %), EDF (25 %) et IFP Training (25 %), Corys possède des filiales aux USA, en Chine, Inde et Chypre. L’entreprise, qui a livré 3 700 simulateurs dans le monde, emploie 360 ingénieurs et scientifiques et réalise un chiffre d’affaires de 60 millions d’euros.

  • Ils font l'actu 31 août 2020

    La Poste et la Banque des territoires accélèrent le développement d’Urby

    Urby, la filiale logistique urbaine de La Poste née en 2017 et dont le centre grenoblois, situé à Fontaine, a été inauguré l’an dernier, a procédé à une ouverture de...

    Urby, la filiale logistique urbaine de La Poste née en 2017 et dont le centre grenoblois, situé à Fontaine, a été inauguré l’an dernier, a procédé à une ouverture de son capital. Le groupe La Poste et la Caisse des Dépôts via la Banque des territoires ont ainsi investi 34 M€ dans l’entreprise. L’objectif est d’accélérer le développement d’Urby au niveau national avec l’ambition de créer une solution de transport de marchandises plus écologique. Pour l’heure, Urby est présente dans 16 métropoles en France. À l’horizon 2021, le réseau souhaite s’implanter dans l’ensemble des 22 métropoles de l’Hexagone.

  • Ils font l'actu 27 août 2020

    Port du masque obligatoire dans le centre de Grenoble

    Compte tenu de l’évolution préoccupante de la situation sanitaire en Isère et de l’affluence dans certains secteurs du centre-ville de Grenoble, le préfet de l’Isère...

    Compte tenu de l’évolution préoccupante de la situation sanitaire en Isère et de l’affluence dans certains secteurs du centre-ville de Grenoble, le préfet de l’Isère et le maire de Grenoble ont conjointement défini certains secteurs dans lesquels le port du masque est obligatoire pour toute personne à partir de l’âge d’onze ans.

    A compter du samedi 29 août 2020, le port du masque sera obligatoire dans le centre-ville de Grenoble :

    Dans le quadrilatère formé par :
    • le boulevard Gambetta,
    • les quais de France, Perrière, Mounier, Jouvin, des Allobroges,
    • le pont de Chartreuse,
    • la rue Massena,
    • le boulevard Maréchal Leclerc,
    • l’avenue Saint Roch,
    • la rue Hébert,
    • la place de Verdun,
    • la rue Lesdiguières, 

    ainsi que sur le site de la Bastille.

    Le non-respect de cette obligation est puni d’une amende de 135 euros et, en cas de récidive dans les 15 jours, d’une amende de 1500 euros.
     

  • Ils font l'actu 25 août 2020

    Wizbii lance une plateforme solidaire

    Pour aider les jeunes confrontés à la crise sanitaire, Wizbii a lancé une plateforme référençant toutes les aides auxquelles les étudiants peuvent accéder en France....

    Pour aider les jeunes confrontés à la crise sanitaire, Wizbii a lancé une plateforme référençant toutes les aides auxquelles les étudiants peuvent accéder en France. TousEtudiants.fr adapte la recherche en fonction de sa localisation. À ce jour, plus de 400 aides sont disponibles sur le moteur de recherche, allant des paniers alimentaires au matériel informatique, en passant par les numéros d’assistance psychologique.

     

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner