Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Classement — Le 4 décembre 2020

Leader croissance : Kalray accélère dans les technologies d’avenir

Spin-off du CEA fondé en 2008, Kalray est le leader européen sur le marché des processeurs intelligents. L’entreprise surfe sur une dynamique de croissance et annonce de fortes ambitions pour les années à venir. Pour préparer sa prochaine génération de microprocesseurs, elle vient de procéder à une levée de fonds de 5,2 M€.

Éric Baissus, président du directoire de Kalray © F. Ardito

Vous affichez 66 % de croissance en 2019. Quelles sont les raisons de cette performance ?

Éric Baissus, président du directoire : Nous fabriquons un nouveau type de processeurs pour de nouveaux usages, sur des marchés en très forte croissance. Kalray est encore en phase de préproduction : nous vendons des cartes de développement à nos clients, pour qu’ils puissent développer leurs produits autour de nos processeurs. Nous déploierons par la suite nos produits par centaines de milliers. La progression du chiffre d’affaires sera alors plus marquée. Nous visons les 100 M€ entre mi-2022 et mi-2023.

Quels sont aujourd’hui vos principaux marchés ?

Notre cœur de business est celui des datacenters. Nous fabriquons des cartes d’accélération, sur lesquelles sont intégrés nos processeurs, qui permettent aux datacenters d’être plus performants, tout en consommant moins d’énergie. Ce type d’applications contribuera à augmenter significativement nos revenus à partir de l’année prochaine. Notre second domaine d’application : celui de l’automobile autonome. Il s’agit d’un marché à plus long terme pour lequel nous prévoyons un décollage en 2023-2024. Enfin, Kalray se positionne aussi sur les secteurs en pleine croissance de l’intelligence artificielle et de l’“Edge Computing”. Ce dernier correspond à un besoin plus large de l’industrie moderne de traiter un flot massif de données. Les usages sont nombreux, avec des applications comme la 5G, les industries du futur, les villes intelligentes… Nos solutions s’adressent finalement à un large spectre de marchés en pleine expansion.

Comment avez-vous traversé l’année 2020, et quelles sont vos perspectives pour 2021 ?

La crise a été vécue différemment selon les marchés. Celui des datacenters se porte très bien, avec des besoins de plus en plus importants. Le secteur automobile, lui, a été gelé pendant quelques mois, mais nos activités spécifiques sur ce marché concernent des investissements à long terme. La situation sanitaire ne modifie en rien notre positionnement ni la volonté de nos clients d’aller de l’avant. En 2020, nous serons encore en phase de préproduction, donc nous devrions connaître un chiffre d’affaires similaire à celui de l’an dernier. Et nous visons une forte croissance en 2021. Kalray compte en outre près d’une centaine de collaborateurs, et nous avons recruté 15 à 20 personnes en 2020. Nous allons certainement continuer à ce rythme en 2021. Je suis très positif et ambitieux pour cette année à venir ! Kalray est aujourd’hui leader européen dans le domaine des processeurs dits “intelligents”, et a l’ambition de devenir l’un des leaders mondiaux.
F. Combier

Infos clés

Conception et design d’une nouvelle génération de processeurs pour les systèmes intelligents

Montbonnot-Saint-Martin

92 salariés et 5 alternants

CA 2019 : 1,2 M€

CA 2022/2023 prévu : 100 M€

Croissance 2018/2019 : 66 %

Export : 16 %
 

Croissance, entreprises de 50 salariés et plus
Les 50 entreprises classées affichent toutes une croissance supérieure à 10 %. Une performance à noter lorsque l'ensemble de l'économie ne progresse que de 1,5 %. Se distinguent des sociétés technologiques en forte croissance (Symbio, Kalray, Arturia, Soitec, Telenco...) des entreprises de l'immobilier ou du BTP qui se réorganisent, développent ou concentrent leur activité (Elegia, Valexim, Agda Immobilier), des sociétés actives dans le domaine de la santé (Eurofins Optimed, Surgivisio, Kayentis...). En lien avec la dynamique observée en 2019 dans le secteur du bâtiment et des infrastructures, ce sont aussi les entreprises de l'ingénierie, del'énergie, des traitements thermiques, des réseaux, qui trouvent une représentation particulièrement forte cette année. Des fleurons de l’économie grenobloise figurent également dans les 50 premières entreprises de croissance, comme Poma, Skis Rossignol, Glénat Éditions.
 
Les entreprises sont classées selon la croissance de leur chiffre d’affaires entre 2018 et 2019. Toutes les entreprises ont leur siège en région grenobloise. Les effectifs sont issus des dernières données publiques disponibles.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner