Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Consommation — Le 9 décembre 2021

Christine Jeantet, l’engagement gourmand

La restauratrice a ouvert cet été son atelier de glaces Éclat des Cimes, au cœur de la Chartreuse, pour magnifier les saveurs du territoire.

Christine produit des glaces «made in Chartreuse» © F. Ardito

Cette ancienne ingénieure chimiste a travaillé sept ans dans l’industrie avant de réorienter sa trajectoire professionnelle vers des activités plus hédonistes. Installée il y a dix ans à Saint-Pierre-de-Chartreuse, Christine Jeantet gère le restaurant du site de balnéothérapie de plein air Oréade. Animé par six personnes, l’établissement de 25 couverts a trouvé son rythme de croisière, offrant une cuisine créative et de saison à des visiteurs qui en pincent aussi pour le panorama et les bains à remous à 40°. Du chaud au froid, il n’y a qu’un pas que Christine Jeantet a franchi en 2020, guidée par sa passion du goût. Elle a passé son CAP de glacier, avec un champion du monde des glaces dans le staff pédagogique, puis quelques stages, chez Terre Adélice ou L’Atelier Givré, pour se frotter à différentes techniques de fabrication. Et découvrir au passage que créer des glaces est encore une question de chimie subtile entre l’eau, le lait et les sucres, quand bien même Christine Jeantet ne travaille qu’avec des ingrédients naturels. Éclat des Cimes a ouvert en plein mois d’août, quand les gosiers cherchent une goulée de fraîcheur.

Faire fondre les entreprises

Même si la turbine est tombée en panne au bout de 15 jours, Christine a fait le plein, au-delà des prévisions. « Beaucoup de touristes se sont arrêtés à Saint-Pierre-de-Chartreuse, ils ont pu me voir à l’œuvre, préparer les mix et vérifier le goût à chaque étape. » Car son atelier donne directement sur la place de l’église. Rien de secret, tout se transforme sous l’œil des gourmands, l’abricot et le romarin, la pêche plate et la verveine, le caramel et les cacahuètes grillées… En suivant les saisons, Christine Jeantet a convoqué cet automne le potimarron, le miel de châtaigne et même le bleu de Chartreuse. « On peut faire des glaces à tout ! Même à la truffe, car on en a aussi dans notre beau massif », s’amuse-t-elle. Servis dans des pots biodégradables, les produits Éclat des Cimes ciblent aussi les professionnels : restaurateurs, épiciers, événements d’entreprises, voire sites touristiques et hôtels en room service. « Mes recettes s’adaptent à la demande. Je propose aux producteurs de transformer leurs fruits pour qu’ils revendent eux-mêmes sous forme de glaces », précise Christine Jeantet. Elle prévoit d’écouler 6 000 litres labellisés made in Chartreuse cette première année.

R. Gonzalez

Infos clés

  • Restauration
  • Saint-Pierre-de-Chartreuse
  • 5 personnes dont deux TP en cuisine
  • Une alternante en communication au sein d’Éclat des Cimes
  • CA 2019 restaurant Oréade : 240 k€

A savoir

  • Ma philosophie : surprendre, faire découvrir de nouvelles saveurs avec des produits de qualité. 

En images

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner