Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Experts — Le 4 avril 2019

La Caisse d’Épargne Rhône Alpes veut associer le meilleur du digital et de l’humain

Dans une économie en forte transformation, comment le tissu économique régional résiste-t-il ? Comment évolue le modèle de banque coopérative et de détail si spécifique à la France ? Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes, se prononce.

Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes
© F. Ardito

Quelles prévisions économiques établissez-vous à partir des remontées de vos clients ?

Alain Denizot, président du directoire de la Caisse d’Épargne Rhône Alpes : Je relève un maintien du dynamisme économique en région, et des prévisions de croissance toujours solides chez les entreprises de nos cinq départements. Ceci est dû à plusieurs atouts : en premier lieu, à une industrie très diversifiée – santé, plasturgie, mécanique, microélectronique… – tirée par l’innovation et donc créatrice de valeurs. Ensuite, à la présence d’une métropole européenne attractive, qui joue à plein son effet d’entraînement, confortée par un réseau de grandes villes comme Grenoble, Chambéry, Annecy pour le seul sillon alpin… Je note aussi le rôle important joué par l’export, y compris pour les PME. Il faut encore mentionner une économie de la montagne performante, avec une saison 2018-2019 qui s’affirme déjà excellente. Tous ces atouts sont à mettre en regard avec des facteurs moins favorables – mouvements sociaux, situation plus difficile des commerces de centre-ville ; mais surtout montée des incertitudes liée au Brexit, aux événements en Italie, aux tensions protectionnistes… Dès lors, la perte de confiance peut être au rendez-vous, avec le risque qu’elle devienne auto réalisatrice.

Vous insistez beaucoup sur votre lien au territoire…

Nous faisons partie du groupe BPCE, 2e groupe bancaire français. Mais en tant que banque régionale, notre destin est totalement lié à celui des habitants et de ses acteurs économiques. Cette relation d’interdépendance et de proximité nous oblige. La Caisse d’Épargne Rhône Alpes vit aussi une phase de transformation, dans le cadre du plan stratégique 2018-2020 Acteurs d’@venir. Quand nos clients nous font part de leur transformation digitale, nous partageons cette problématique avec eux !

Comment cette révolution technologique impacte-t-elle votre réseau ?

Répondre aux attentes de chacun, quel que soit son niveau d’attente et à tous les moments de vie, est notre priorité. Pour les clients à l’aise avec le digital, qui souhaitent accéder et gérer leurs comptes en temps réel, il est donc essentiel d’offrir des applications, des outils digitaux, ou des niveaux de services qui n’ont rien à envier aux banques en ligne. Et puis nous avons les clients qui souhaitent conserver une relation forte avec leur conseiller et les agences. La Caisse d’Épargne a donc fait le choix d’être performante dans ces deux registres.

En parallèle, nous avons spécialisé certaines agences, pour apporter un niveau de compétences élevé aux différentes clientèles – grands comptes, PME, économie sociale et solidaire, santé, économie de la montagne… De même, nos chargés de clientèle entreprise génèrent une valeur ajoutée dans tous les grands domaines d’expertise : crédit-bail, affacturage, épargne salariale, etc.

Avez-vous certaines spécificités à Grenoble ?

L’agence Innovation, spécialisée dans les métiers bancaires pour les start-up à fort potentiel, est implantée ici pour tenir compte des caractéristiques du territoire. En région, elle participe au financement de plus de 100 entreprises de croissance, qui ont levé plus de 100 M€… Nous avons aussi un centre d’affaires dédié à toutes les problématiques de l’entreprise et de ses dirigeants. En outre, après Lyon en 2016, la Caisse d’Épargne a ouvert en novembre dernier un B612, dans le quartier Bouchayet-Viallet. Il a vocation à accueillir les start-up de la Fintech ou de la transformation numérique, en délivrant accompagnement, coaching, mentoring, expertises et espaces adaptés. Cinq start-up sont d’ores et déjà suivies. Par ailleurs, la Caisse d’Épargne a démarré la construction d’un nouveau site emblématique de 5 500 m2, toujours à Bouchayet-Viallet. Ouvert en 2021, il donne un signe durable de l’implantation de nos équipes à Grenoble.

La Caisse d’Épargne conserve une vocation sociale affirmée…

C’est le sens même de la création de la première Caisse d’Épargne par Benjamin Delessert, en 1818. Cette vocation sociale se poursuit notamment par le dispositif Parcours Confiance Rhône-Alpes, initié en 2008. En 10 ans, plus de 2 000 microcrédits particuliers ont été accordés, pour un montant moyen de 2 259 euros, et les microcrédits professionnels ont permis la création de plus de 350 microentreprises. Ils jouent un rôle essentiel pour les personnes qui n’ont pas accès aux crédits bancaires classiques, en finançant par exemple un permis de conduire, l’achat d’un véhicule, des dépenses de santé ou de logement. La Caisse d’Épargne est la première banque du microcrédit personnel en France.

À l’avenir, comment pourrait encore évoluer le modèle bancaire ?

Nous sommes sortis de la période où toutes les banques avaient la même stratégie. Trois modèles s’imposent : les banques en ligne, les banques nationales qui se déploient à l’international, et puis les banques régionales, très investies sur leur territoire et ouvertes à tous les profils de clientèle. Les banques coopératives font partie de ce troisième modèle. Toutes sont confrontées au même bruit de fond : le renforcement de la réglementation visant à éviter les défaillances bancaires, protéger les intérêts des clients, lutter contre le blanchiment, l’évasion fiscale et le terrorisme… Dans ce paysage en évolution, la Caisse d’Épargne se veut une banque inclusive et cohésive pour sa région.
É. Ballery

Infos clés

  • Banque coopérative présente sur 5 départements (Ain, Isère, Rhône, Savoie, Haute-Savoie)
  • 280 agences, 3 000 collaborateurs, 1 694 000 clients, 550 000 sociétaires
  • Encours de crédit 2017 : 22,7 Md€ (+ 2,8 %)
  • Fonds propres : 3,3 Md€
  • Produit net bancaire 2017 : 708,5 M€
  • Résultat net : 158,2 M€

A savoir

  • Les clients attendent de nous proximité, réactivité, expertise et qualité

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner