Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Ils font l'actu — Le 11 octobre 2021

Les Établissements André Cros : une énergie nouvelle pour l’industrie et le BTP

L’entreprise spécialisée dans la vente, la location et la maintenance d’équipements pour l’industrie, le BTP et les collectivités est devenue l’une des premières sociétés à mission en Isère. Elle modifie ses statuts et fait évoluer son modèle économique pour mieux faire face aux enjeux de son secteur. Elle change aussi de nom et opte pour la simplification : CROS, comme l’appelaient déjà ses clients historiques. Rencontre avec Jérôme Cros, son directeur général.

© E. Tolwinska

2021 marque un tournant décisif chez CROS…

Jérôme Cros : Cette année concentre des actions essentielles, en prise directe avec l’évolution de l’environnement, des besoins de nos clients et de nos collaborateurs. Nous avons conscience des possibilités d’effondrement, eu égard à la raréfaction des ressources naturelles et des matières premières auxquelles nous sommes tous confrontés. Nous n’imaginons pas forcément un « off » brutal, plutôt de sérieux coups de tabac successifs, comme la pandémie actuelle le rappelle : autant savoir armer le bateau et partir avec le bon jeu de voiles.

D’où le changement de votre business model ?

La société est historiquement spécialisée dans les compresseurs d’air, les groupes électrogènes, les systèmes de pompage et les équipements de forage, entre autres machines, que nous vendons et louons aux acteurs du BTP et de l’industrie, notamment. Ce modèle économique se transforme aujourd’hui, avec le déploiement d’une offre d’usage. Dans l’air comprimé par exemple, le client achète des mètres cubes d’air et une performance énergétique associée, dans un contrat de partenariat. Dans cette offre d’usage, le client transfère l’intégralité des risques liés à l’utilisation de telles machines : nous en restons les propriétaires et lui garantissons des économies d’énergie quantifiées, ainsi qu’une performance optimale dans la durée. Nous investissons dans des équipements innovants qui permettent par exemple de valoriser sous forme de chaleur jusqu’à 70 % de l’énergie dépensée dans la production d’air comprimé. Nous visons un objectif ambitieux de 50 % de notre CA réalisé en offre d’usage d’ici 2023, en nous appuyant sur un renforcement de nos équipes. Nous avons déjà recruté une ingénieure en 2021 et ouvert des postes de techniciens.

Ce changement de modèle modifie-t-il votre environnement concurrentiel ?

Notre offre d’usage CaReOS nous distingue des locatiers, car elle repose sur des contrats de performance énergétique, performance que nous monitorons en continu. Dans le cadre de cette offre, nous accompagnons nos clients par du conseil sur une utilisation optimisée de l’énergie dans leurs process.

Et vous hissez le pavillon « société à mission » : en quoi consiste ce statut pour CROS ?

Ce statut introduit par la loi PACTE traduit notre culture de l’engagement. Nous sommes pleinement conscients des impacts de nos activités sur l’environnement et nous engageons à les réduire, dans les domaines de l’eau, de l’énergie et de l’air, comme le précise notre raison d’être : « Au cœur des Alpes, œuvrons ensemble pour une transformation et un usage frugal des énergies afin de préserver l’air et l’eau. » Nous y avons aussi inscrit une série de quatre engagements qui s’appuient sur des objectifs de développement durable de l’ONU. Le contrôle de la bonne exécution de cette mission sera réalisé, comme le prévoit la loi, par un comité de mission externe et un organisme tiers indépendant. Cela constitue un vrai changement de gouvernance. Nous sommes heureux de faire partie des 200 premières entreprises à mission en France. Cela donne une nouvelle envergure à l’engagement des équipes.

Justement, de quelle manière leur proposez-vous de vous engager ?

De deux manières. Nous avons inscrit dans nos engagements que « l’entreprise est un commun » et nous nous engageons à « transmettre une culture où chacun dans l’entreprise est associé à la construction d’un avenir pérenne au service des générations futures ». C’est pourquoi tous les collaborateurs seront impliqués pour travailler à la définition de la stratégie opérationnelle à 2030. En parallèle de ces changements, nous devenons une société par actions simplifiées, en proposant aux collaborateurs qui le souhaitent de devenir actionnaires de l’entreprise d’ici la fin de cette année. C’est un énorme pas en avant pour notre culture d’entreprise, familiale depuis 250 ans. Il est essentiel d’associer nos salariés à la gouvernance pour la pérennité de l’entreprise.

Le contexte lié à la crise sanitaire n’a semble-t-il pas eu d’impact sur votre développement ?

Nous venons de terminer un investissement de 4,5 M€ dans l’agrandissement et la rénovation thermique de nos bâtiments à Échirolles. Tout en réduisant notre empreinte carbone, avec notamment l’utilisation de bois du Vercors, une pompe à chaleur géothermique sur nappe et une place maximale accordée à la lumière naturelle. Le confort et la motivation de nos collaborateurs s’en trouvent renforcés, grâce aussi à de nouveaux espaces de réunion et de convivialité. Ensuite, la qualité des liens avec nos clients permet d’amortir les chocs. Nos clients nous confortent chaque jour dans nos choix stratégiques. L’entreprise est en croissance régulière, mais ce n’est pas le premier objectif visé, car il s’agit en priorité de changer de modèle économique. Nous avons conscience d’être disruptifs dans notre discours. L’essentiel est d’abord et avant tout de faire notre part en travaillant avec nos clients à répondre aux enjeux sociaux et environnementaux posés par notre société.

Propos recueillis par R. Gonzalez

Infos clés

  • Vente, location et maintenance d’équipements pour l’industrie, le BTP et les collectivités
  • Échirolles
  • 65 personnes
  • CA 2020 : 12,1 M€

A savoir

  • Engagée RSE depuis 2013, la société CROS a créé un fonds de dotation pour soutenir des projets d’intérêt général et de l’ESS en lien avec des thématiques définies par les salariés eux-mêmes : l’insertion des jeunes, l’éducation, l’environnement, la solidarité et la santé. Le fonds a injecté localement près de 420 k€ en huit ans. 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner