Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Loisirs — Le 18 décembre 2018

Montagne - ville : les connexions se renforcent

Nombre de projets dans les stations indiquent un resserrement des liens entre les territoires montagnards et urbains. La montagne n’a jamais paru aussi proche de la ville, que ce soit par l’adoption de codes similaires ou en confiant une partie des clés de son développement aux vallées.

© AdobeStock

Le festival Tomorrowland, qui se déroulera du 13 au 15 mars 2019 à L’Alpe-d’Huez, annonce la couleur : une pléthore d’artistes internationaux de la musique électronique va investir la station et son domaine skiable. Plusieurs scènes, en majorité accessibles à pied, seront installées jusqu’à 3 300 mètres d’altitude pour des spectacles assurés en continu de midi à 2 heures du matin. Un projet subventionné à hauteur de 400 k€ par la Région, qui doit permettre à la station de l’Oisans de rajeunir sa clientèle et de renforcer sa notoriété à l’international. “Nous attendons plus de 25 000 personnes pour cette première édition hivernale. Le festival attire en Belgique chaque été plusieurs centaines de milliers d’adeptes”, commente François Badjili, directeur de l’office de tourisme de L’Alpe-d’Huez. Des centaines de bus seront affrétés pour acheminer ces nouveaux visiteurs depuis différentes villes françaises et capitales européennes. Le succès attendu de cette manifestation (quatre autres sont déjà programmées) montre que le ski, toujours au cœur de l’offre sur les massifs, doit se parer d’arguments autres que sportifs pour faire grimper son audience.

Un immobilier repensé

La station toute proche des Deux-Alpes n’attendra pas le mariage de son domaine skiable avec celui de L’Alpe-d’Huez, prévu en 2022, pour miser elle aussi sur le rajeunissement de sa clientèle. Elle inaugure dès cette saison son People Hostel : 360 lits répartis entre chambres privatives et partagées, selon un concept immobilier inspiré de la culture urbaine européenne. Le projet est signé du groupe France Hostels, réseau d’auberges de jeunesse dédiées à la génération Z. Ces deux stations de l’Oisans ont par ailleurs intégré, au même titre que Villard-de-Lans dans le Vercors, le dispositif gouvernemental France Tourisme Ingénierie. Objectif : offrir à leur immobilier de loisirs un visage plus moderne. À Villard-de-Lans, l’expérimentation de nouvelles solutions de requalification, assistée par Atout France, portera sur les résidences du Balcon de Villard et des Glovettes, sorties de terre durant les années 1970.

Chamrousse, un modèle qui s’exporte

Le resserrement du lien avec l’effervescence urbaine paraît nécessaire pour réinventer l’économie montagnarde. C’est ce que prévoit le projet Chamrousse Connected Mountain Park & Resort, un programme “urbain et high-tech” pour répondre aux besoins du grand public de plus en plus adepte du city break, mais aussi des attentes de respiration des professionnels : salles de séminaires et de congrès, vitrines technologiques des start-up de la vallée, etc. “La démarche de Chamrousse, c’est vraiment de se reconnecter à la ville, à ses habitants comme à sa dynamique économique. Y compris de manière physique, avec le transport par câble depuis le sud de Grenoble, où l’on pourrait créer un pôle multimodal unique au monde. Beaucoup en sont convaincus : Grenoble gagnerait vraiment à se reconnecter avec la montagne”, appuie Serge Khavassian, dirigeant de Skallians, assistant à la maîtrise d’ouvrage de Chamrousse Aménagement. En attendant de vraies études pour un tel projet, Chamrousse et Grenoble communiquent sur des supports réciproques. Et avant même sa transformation prévue à l’horizon 2030, la station exporte son propre modèle, avec un Chamrousse bis en cours de création dans les montagnes d’Arménie.

De nouveaux espaces périurbains

D’autres stations ont aussi amorcé un dialogue constructif avec la vallée. Les Sept-Laux et le Collet-d’Allevard, dans le massif de Belledonne, et les stations familiales du plateau des Petites-Roches, en Chartreuse, ont remis en 2017 une partie de leur pilotage entre les mains de la Communauté de communes du Grésivaudan, sous l’effet de la loi NOTRe. Un schéma de développement du tourisme et des loisirs, assorti d’un plan d’action pour les cinq prochaines années, lient ces destinations, très complémentaires, dans un même destin. En prenant soin d’identifier et conforter toutes les spécificités : “Nous avons défini un diagnostic à l’échelle des destinations Chartreuse et Belledonne, puis station par station, décrit Alexandre Chalencon, directeur de l’office de tourisme communautaire. Il s’agit d’engager les mutations nécessaires face aux aléas climatiques et à l’évolution des comportements, en proposant de nouvelles offres inscrites dans un tourisme durable.” Un travail de promotion s’est enclenché cet automne sur les zones de proximité (villes de Grenoble et de Chambéry en premier lieu). Avec la volonté de faire apparaître les stations comme de nouveaux espaces périurbains, “adaptés d’abord à la recherche de bien-être et aux pratiques sportives de nature”.
R. Gonzalez

Destination montagnes

Les liens entre la ville et les stations se matérialisent aussi et surtout par la promotion de nouveaux modes d’accès. Avec une priorité : la réduction de l’empreinte carbone. Si les transports par câble sont toujours en suspens entre Grenoble, Chamrousse et le Vercors, la Métropole a mis au point un partenariat  avec la start-up Mountain Go pour proposer un système efficace de covoiturage entre la ville et les massifs. De son côté, l’intercommunalité du Grésivaudan développe les navettes Skibus. Objectif ? Permettre notamment aux plus jeunes d’accéder aux stations de Belledonne (du Super Collet à Chamrousse en passant par l’espace nordique du Barioz) à un coût modique, et durant toute la saison hivernale. Les usagers du Skibus bénéficient en outre de remises sur les forfaits.

 

 

En images

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner