Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Aménagement — Le 9 décembre 2020

EDF Moyenne Romanche : un projet à grande échelle

Accroître la production d’énergie décarbonée tout en protégeant davantage les paysages : c’est le pari de ce projet innovant porté depuis dix ans, qui se prolonge en 2021 avec la renaturation du site, pour l’écologie et le tourisme.

Les travaux de renaturation du site, conduits jusqu'en 2024, sont maintenant en cours © C. Huret

Le futur de l’hydroélectricité s’incarne peut-être ici, entre Belledonne et Taillefer. La mise en service, le 9 octobre dernier, de la nouvelle centrale de Gavet, après dix ans de travaux hors normes, répond en tous cas à des enjeux majeurs. En écartant le choix de moderniser six centrales et cinq barrages au profit d’un remplacement par une seule installation principalement souterraine de 10 kilomètres, EDF marque une étape décisive. “Ce projet va nous permettre de produire plus, d’assurer une plus grande sécurité à l’exploitation et de respecter bien davantage l’environnement”, exprime Florent Baud, chef de projet de l’unité Alpes d’EDF.

Plus productif et plus sauvage

L’entreprise s’apprête à gagner un double pari : augmenter de 42 % la production d’hydroélectricité sur le même tronçon, tout en rendant à la Romanche ses richesses naturelles. EDF ambitionne aussi de faire de cette portion de vallée une entrée requalifiée vers les territoires touristiques de l’Oisans. À partir de l’année prochaine, l’opérateur s’attellera à la renaturation du site : 10 hectares d’espaces terrestres seront restaurés et replantés d’essences locales, et 2 autres hectares rendus aux poissons et amphibiens. “Il s’agit de créer ici un secteur à la fois plus sauvage et plus patrimonial, destiné à enrichir l’offre de loisirs de la vallée”, pointe Florent Baud. Les travaux, qui dureront jusqu’à la fin 2024, sont décomposés en neuf marchés principaux. Parmi ceux déjà attribués, de nombreuses entreprises locales sont à pied d’œuvre : Arbre Haie Forêt, NGE ou encore Artelia.
R. Gonzalez

Infos clés

  • Puissance : 92 MW
  • Production : 560 millions de kWh/an, soit l’équivalent de la consommation électrique des habitants de Grenoble et de Chambéry (230 000 habitants)
  • 600 000 tonnes de roches extraites pour les besoins du projet ou les projets futurs
  • Coût du projet : 400 M€, dont 9 M€ pour la préservation de l’environnement
  • 28 % des budgets de travaux attribués à des entreprises de la région AURA
  • Équipe sur place de 20 techniciens et ingénieurs

A savoir

  • Rachetée par l’État, la centrale des Vernes, rénovée par EDF, va devenir un lieu de visite et de témoignage du passé industriel de la vallée de la Romanche.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner