Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Classement — Le 14 décembre 2021

Leader export : Asygn signe une année record

Le concepteur de circuits analogiques et RF a connu en 2020 une croissance à l’export dépassant les 800 %. Daniel Saias, président de la société, dévoile les coulisses de cet exploit.

Nicolas Delorme, directeur général, et Daniel Saias, président, cofondateurs d’Asygn © F. Ardito

Quelles sont les spécificités de votre activité ?

À partir du cahier des charges de nos clients, nous réunissons l’ensemble des compétences dès l’architecture des circuits et jusqu’à la mise en place du chemin de production chez nos partenaires, tels que STMicroelectronics ou TSMC, à Taïwan. Asygn destine ses circuits aux marchés de l’industrie, de l’automobile ou encore de l’aéronautique. Nous sommes présents aussi bien à travers l’Europe qu’aux États-Unis. Les pays d’Asie, Chine, Japon, Singapour et Corée du Sud, sont aussi dans le viseur.

Comment avez-vous réussi à poursuivre cette forte croissance de plus de 21 % en 2020 ?

Ce résultat est d’abord le fruit d’une stratégie de diversification qui permet de juguler les incertitudes économiques. Nous nous déployons sur les circuits intégrés pour l’inertiel : gyromètres, accéléromètres et autres instruments pour le médical et l’automotive. Nous développons également notre propre catalogue de puces pour les capteurs sans fil et sans batterie, qui couvrent des marchés très larges. Notre ambition est de devenir leader mondial sur le marché des capteurs RFID. Enfin, nous sommes présents dans le domaine de la radiofréquence millimétrique et la communication à très haute fréquence.

Et qu’est-ce qui explique cette prouesse à l’export ?

Dès le départ, Asygn portait l’ambition de se faire connaître le plus largement possible à l’international. Nous avons poussé cette logique en ouvrant une filiale aux États-Unis, dans une stratégie de proximité. Nous avons également créé une filiale au Danemark. Ces efforts ont payé. Nous avons bénéficié d’une reconnaissance à l’international, et notamment aux États-Unis, de nos compétences dans l’inertiel haute performance, sur les marchés en très forte progression des véhicules autonomes, de l’aéronautique et de la santé.

Comment s’est déroulé l’exercice 2021 ?

Nos efforts en matière d’innovation portant sur les possibilités de miniaturisation et de réduction de la consommation d’énergie sont récompensés. Seule la radiofréquence a été impactée par le Covid. 2022 s’annonce sous de bien meilleurs auspices pour ce secteur. Nous sommes en cette fin d’année près d’une quarantaine de salariés. Les personnes qui contribuent à la croissance d’Asygn sont heureuses de l’accompagner, certaines depuis sa création il y a 13 ans. Nos implantations à l’étranger nous permettent de recruter les bons profils, difficiles à trouver en France. Sachant que la maturité d’un ingénieur dans ce domaine est longue à acquérir, nous ne devons pas perdre de temps.

Propos recueillis par R. Gonzalez

Infos clés

  • Conception de composants et solutions électroniques
  • 21 personnes en 2020
  • CA 2020 : 2 M€ (+ 21,4 %)
  • Croissance du CA à l’export 2020 : + 886,7 % 

A savoir

  • Notre ambition est de devenir leader mondial sur le marché des capteurs RFID
Export, entreprises de moins de 50 salariés
La place des entreprises de technologies et des start-up est particulièrement présente dans le classement Export des entreprises de – de 50 salariés. Pour elles, l’international s’affirme comme un levier clé de développement. Beaucoup de ces entreprises, toutefois, ont eu du mal, dans un contexte de fermeture des frontières, d’annulation de déplacements et de grands salons, à confirmer une progression de la part de chiffre d’affaires réalisée à l’export entre 2019 et 2020, cumulée à une croissance d’activité et à des résultats positifs. C’est donc Asygn, concepteur de composants et circuits électroniques, très présent sur les marchés internationaux, qui a été retenu leader. Il conjugue à la fois ces trois critères, et des perspectives de croissance toujours très favorables, boostées par l’essor de l’Internet des objets et des télécommunications sans fil.
 
Les entreprises de moins de 50 salariés sont classées selon la part de leur chiffre d’affaires réalisé à l’export en 2020, par ordre décroissant.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner