Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Commerce — Le 3 juin 2019

Michel Vernein garde la main verte

© F. Ardito

Michel Vernein vit les saisons en décalage. Dès juin, il bichonne les plants de chrysanthèmes qu’il écoulera bien pommés pour la Toussaint. L’hiver venu, ses serres tempérées couvent les géraniums qui fleuriront les balcons de la belle saison d’après. À 70 printemps, il tient toujours la barre de l’entreprise créée en 1946 par Hubert Vernein, son père (CA 2018 : 1,1 M€, 12 personnes). “Il l’a d’abord spécialisée dans les arbres fruitiers et les rosiers. J’ai fait évoluer la pépinière vers l’activité de paysagiste, auprès du secteur privé et des municipalités”, raconte-t- il. De Vinay jusqu’aux Deux-Alpes, en passant par La Mure et Moirans, la commune où elle est implantée, l’entreprise transporte ou affrète aujourd’hui bacs et jardinières par centaines. Installées sur près de 2 hectares, les serres des Pépinières Vernein abritent pas moins de 900 000 plants de fleurs. Même si une rempoteuse peut en traiter jusqu’à 18 000 par jour, la surveillance humaine est de rigueur. Michel Vernein n’hésite pas à sacrifier ses dimanches pour s’assurer du bon épanouissement des impatiens. Nicolas et Guillaume, ses deux fils associés depuis 2004, préfèrent quant à eux se concentrer sur le métier de paysagiste. Les samedis ensoleillés de printemps, les Pépinières Vernein voient affluer plus de 200 personnes.
R. Gonzalez

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner