Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Commerce — Le 15 décembre 2016

Savoie : Clic’N Croc, le goût et la saveur des circuits courts

© G. Piel

Clic’N Croc, c’est 350 références de produits frais issus de Savoie, Haute-Savoie et Isère, 2 300 clients dans cette zone de chalandise, et près de 90 commerces partenaires pour la livraison des paniers. “80 % des fruits et légumes de saison poussent localement, qui représentent 5 tonnes de marchandises chaque mois. Des produits complémentaires comme les melons, pêches, kiwis et courgettes sont fournis par une coopérative de la Drôme. Avec 250 commandes chaque semaine et un panier moyen autour de 30 euros, nous répondons à une vraie demande”, constatent Jolène et Damien de Laporte, fondateurs du concept en avril 2014. La vraie innovation est de s’appuyer sur des commerces de bouche partenaires comme points de livraison. Clic’N Croc fournit les paniers de fruits et légumes, confitures, miels, fromages ou produits laitiers, les clients peuvent terminer leurs courses chez le commerçant (boulangerie, boucherie…), et le tour est joué ! “Le goût et la variété sont au rendez-vous, nos clients ne sont pas déçus et apprécient le service livré !” Deux salariés complètent déjà l’équipe pour la préparation des commandes. Les dirigeants anticipent 20 % de croissance en 2017, après 40 % en 2016. 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner