Aller au contenu principal
Economie verte - Smart city — Le 17 juin 2019

Le LearningGrid by Grenoble, demain...

Dès la rentrée prochaine, le LearningGrid fournira un retour d’expérience en temps réel sur un MicroGrid en cours d’exploitation. Tant au plan pédagogique que technologique, le lieu deviendra démonstrateur et centre d’expertise pilote, appelé à un fort rayonnement aux niveaux national et international.

Batteries de stockage Tesla.

“Une période exaltante s’ouvre : après trois années d’études et de déploiement des solutions, nous allons entrer en phase d’exploitation. Ce sera l’occasion de valider certains mécanismes, et sans doute d’en corriger d’autres pour atteindre le niveau de performance visé. Mais ce sera à coup sûr l’opportunité d’apprendre et de roder notre expérience, sur une première aussi complète et complexe que constitue un MicroGrid”, déclare, enthousiaste, Thomas Menez, chef de projet du LearningGrid by Grenoble pour le groupe Schneider Electric.

Une filière de formation d’excellence

Même engouement du côté des équipes pédagogiques de l’IMT, qui nourrissent de nombreux projets. “En faisant fonctionner dans nos murs un MicroGrid en conditions réelles, nous avons les capacités de fournir des outils pédagogiques de première main, et de les partager au niveau national ou européen. Car, avec les technologies actuelles, nul besoin de monter sur les toits pour suivre la production des panneaux photovoltaïques ou l’efficacité globale du système ! De plus, notre souhait de faire naître un Campus des métiers de l’énergie pourrait se concrétiser dès l’année prochaine”, esquisse Thomas Viron. Celui-ci aurait vocation à accompagner une filière de formation en plein développement, qui prévoit de faire évoluer les effectifs des apprenants de 180 en 2016 à 350 à l’horizon 2022. Sans oublier les modules de formation à la transition énergétique intégrés à tous les métiers et suivis par les 2500 élèves du campus. Enfin, au niveau local, Le LearningGrid by Grenoble s’impose comme un dispositif clé pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle de l’agglomération, apportant une contribution essentielle au Plan Air Énergie Climat de la Métropole.

Un centre de référence mondial de la transition énergétique

Cet aspect vertueux n’a pas échappé à d’autres territoires. Le LearningGrid by Grenoble a ainsi déjà accueilli plusieurs délégations extérieures, dont certaines venues de Corée du Sud ou de Thaïlande. À Rennes, à Nice, à Marseille, en Allemagne ou aux États-Unis, des consultations sont également en cours chez Schneider Electric pour réaliser d’autres projets novateurs. “Nous avons démontré que nous étions capables de maîtriser différentes sources d’énergie en lien avec des réseaux existants, de gérer la flexibilité grâce à des capacités de production autonomes et de stockage de l’énergie. Nous avons maintenant des messages clairs et crédibles sur le MicroGrid, qui intéressent des territoires souhaitant être exemplaires, ou connaissant des situations à risques pour la fiabilité de leur approvisionnement en énergie”, précise Jean-Jacques Daniel. Il reste toutefois, en France, à faire évoluer la réglementation et les pratiques des gestionnaires d’énergie face à un objet encore peu identifié dans le paysage. Dans le cas du LearningGrid, les contributions de GEG et de la Compagnie de chauffage de Grenoble se sont avérées décisives pour mener à bien le projet. Une condition essentielle à la diffusion de tels modèles. On n’arrête plus le progrès en marche...

Les résultats attendus du démonstrateur

• Optimiser la performance énergétique des bâtiments et du campus
Le LearningGrid by Grenoble assure un apport de 15 % d’énergies renouvelables et autoconsomme à minima 30 % de la production locale (le reste de l’énergie produite est fournie au réseau, en fonction des tarifs de vente et de rachat d’énergie). Grâce aux solutions techniques déployées, les émissions de gaz à effet de serre se trouvent
réduites de 30 %.
• Réaliser des économies d’énergie
Les installations permettent de diminuer de 10 % la facture énergétique totale. 
• Former des spécialistes de l’énergie
Les formations s’appuient sur les solutions innovantes de gestion de l’énergie.
• Permettre aux 2 500 apprentis d’intégrer les problématiques énergétiques liées à leur métier.
Tous les élèves de tous les domaines d’activités (boulangerie, restauration, carrosserie…) sont concernés par ces nouvelles formations.)

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner