Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 6 mai 2019

L’agilité gagnante de GEA

Le concepteur et fabricant de systèmes de péages autoroutiers mise sur l’international et les nouveaux dispositifs free flow, successeurs du télépéage.

Alexis Zass, président, et Grigori Zass, secrétaire général de GEA © J.-M. Blache

La société GEA s’est illustrée dans l’automatisation des systèmes de péage du réseau autoroutier français entre 2006 et 2014. L’achèvement de ce programme et l’abandon de l’écotaxe ont dicté à l’entreprise meylanaise d’explorer de nouvelles voies pour maintenir son activité sur son unique site de production de Meylan. Elle exporte aujourd’hui son savoir-faire dans de nombreux pays en développement, dont la Russie, le Brésil, le Maroc, la Tunisie… “Nous sommes aussi présents maintenant en Côte d’Ivoire, au Mexique, et même au Bangladesh, où un premier projet autoroutier a vu le jour”, explique Grigori Zass, secrétaire général de GEA.

La part du chiffre d’affaires à l’export a ainsi atteint 70 % en 2018. Cette dynamique à l’international a été rendue possible grâce à une stratégie financière prudente : l’entreprise conforte chaque année ses fonds propres (près de 80 M€) et sa trésorerie (75 M€, sans aucun endettement) à partir de ses seuls bénéfices, ce qui lui permet de faire face aux aléas inhérents à de tels marchés.

Direction les parkings

GEA trouve aussi dans la diversification de son offre de précieux relais de croissance pour l’avenir. “Nous nous orientons depuis quelques années vers les systèmes flux libres sans barrières (free flow). Les utilisateurs paient toujours en fonction des kilomètres réellement parcourus et selon la catégorie de leur véhicule, mais sans s’arrêter”, explique Grigori Zass. Trois sites pilotes free flow développés par GEA sont en cours de mise en oeuvre sur le réseau français.

Enfin, l’entreprise a choisi de relancer son activité parkings. Après avoir notamment équipé une partie de ceux de la Ville de Paris et la totalité de ceux de la Défense, la voilà qui redouble ses efforts commerciaux en direction des parkings d’aéroports. GEA veut également se renforcer dans les parkings-relais urbains. Ceux de la métropole de Nantes et de l’agglo toulousaine portent déjà son sceau. Paradoxalement, l’entreprise est encore peu présente au niveau des parkings urbains de la région grenobloise, hormis Voiron. “Nous essayons de faire valoir auprès des principaux acteurs de l’agglomération nos références tant françaises qu’internationales.”

R. Gonzalez

Infos clés

  • Conception et fabrication de systèmes de péages pour les autoroutes, ouvrages d’art et parkings
  • Meylan
  • 190 personnes
  • CA 2018 : 45,8 M€

A savoir

  • Entreprise familiale créée en 1970 et cotée à la Bourse de Paris depuis 1994, GEA est probablement leader mondial en nombre de voies de péage installées : plus de 13 000 dans le monde.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner