Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Services — Le 8 avril 2021

La nouvelle dynamique de Digigram

À la tête de Digigram depuis 2017, Jérémy Weber impulse une stratégie ambitieuse de développement dans l’audio professionnel. Avec à la clé, une réorganisation de l’organigramme pour aborder l’avenir avec plus d’efficience.

Xavier Allanic, directeur en charge des opérations, Florence Marchal, directrice administrative et financière, et RH, Nancy Diaz Curiel (sur l’écran), directrice en charge des ventes, du marketing et de la communication, et Jérémie Weber, président de Digigram © J.-M. Blache

Pionnier dans la digitalisation radio depuis sa création en 1985, Digigram croit à fond dans le média radio, en pleine explosion. « C’est le seul média que l’on peut consommer en faisant autre chose ! Les usages sont d’ailleurs en train de changer : on passe du modèle de la radio écoutée uniquement le matin à une écoute continue, notamment grâce aux smartphones », atteste Jérémy Weber. En outre, les radios sont de plus en plus amenées à transformer leurs émissions en podcasts (audio à la demande) pour être réécoutées. On assiste également à une multiplication des podcasts natifs ne provenant pas d’émissions radio en direct, mais produits et diffusés d’emblée sur le web.

Être acteur du transfert de l’audio vers la radio

Face ce phénomène, Digigram s’est donné pour mission « de rendre l’audio le plus accessible possible. Mais faire simple demande beaucoup d’ingénierie, des compétences différentes et complémentaires pour simplifier l’usage à outrance », témoigne Jérémy Weber. D’où la décision de diversifier l’offre de systèmes audio sur IP (gamme IQOYA). Digigram a ainsi lancé la solution unifiée ONE IP, destinée aux applications de télédiffusion et radiodiffusion. « C’est notre nouveau cheval de bataille car il y a de plus en plus de journalistes sur le terrain. Notre objectif est d’apporter une solution unique à partir d’un portail pour chaque besoin de contribution à distance. » De fait, ONE IP simplifie au maximum la mise en place des émissions à distance, libérant techniciens radios comme journalistes à l’extérieur des studios de tout souci technique. La solution est aussi capable d’établir un lien audio de n’importe où, dans toutes circonstances, avec la garantie d’une diffusion de qualité audio sans faille en radio ou podcasts, dans tous les formats possibles, et sur n’importe quel type de réseau.

© J.-M. Blache
Iqoya Talk, le studio mobile tout terrain qui tient dans un sac à dos © J.-M. Blache

Une nouvelle organisation pour assurer la croissance

Dans la perspective de constituer un futur groupe industriel de référence dans le monde de l’audio, un trio de directeurs a été récemment nommé. Actifs dans la société depuis plusieurs années, ils permettront de gagner en agilité et hauteur de vue. Cette réorganisation fait suite,, après deux ans de négociations, à la sortie de la Bourse de Digigram en mars 2020. Elle devrait être suivie par une nouvelle levée de fonds, visant la réalisation d’opérations de croissance externe.

A. Zylberberg

Infos clés

  • Concepteur de solutions audio et vidéo pour professionnels
  • Montbonnot + 1 filiale à Singapour depuis 1998
  • 45 personnes à Montbonnot, 4 à Singapour
  • CA 2019 : 6 M€, dont 80 % à l’export
  • Marché mondial : 50 % Europe, 25 % USA, 25 % Asie

A savoir

  • Florence Maréchal, Nancy Diaz Curiel et Xavier Allanic forment un trio soudé parfaitement à même de relever les défis qui nous attendent.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner