Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 9 avril 2021

Left Angle, le compositing à portée de tous ?

Fondée en novembre 2019, incubée à Linksium, Left Angle capitalise sur près de huit années de recherche au sein de l’Inria. Son ambition : devenir le chaînon manquant entre les logiciels d’effets spéciaux After Effects et Nuke, avec leur logiciel Autograph.

Alexandre Gauthier-Foichat, CEO de Left Angle © F. Ardito

Briser les codes des logiciels spécialisés dans le compositing et les effets spéciaux ? C’est ce que pourrait augurer Left Angle. La start-up créée en novembre 2019 développe AutoGraph, un programme disruptif à mi-chemin entre Adobe After Effects et Nuke. Son origine ? « Pendant près de huit ans, nous avons réalisé des travaux de recherche à l’Inria sur le traitement de l’image et des algorithmes de reconnaissance dans la vidéo. Ce qui a donné lieu à un premier logiciel open source, Natron. Au fil du temps, nous nous sommes aperçus qu’il intéressait fortement le monde des effets spéciaux et du cinéma, avec plus de 500 000 téléchargements par an ! », confie Alexandre Gauthier-Foichat, CEO de Left Angle.

Une levée de fonds prévue en 2022

De ce constat naît AutoGraph, un logiciel qui fait le trait d’union entre After Effects et Nuke. « Nous apportons la puissance de Nuke avec des concepts ergonomiques se rapprochant d’After Effects. » Encore en version bêta, AutoGraph sera commercialisé d’ici l’été sous la forme d’abonnements et en licence fixe perpétuelle. Left Angle vise le marché des graphistes professionnels et des studios d’animation ou d’effets spéciaux dans un premier temps. « Dans une seconde phase, nous prévoyons d’ouvrir notre technologie au secteur du mass media, avec un produit intégrant de l’automatisation avancée permettant d’accélérer le processus de création. En ce sens, nous visons une levée de fonds de 2 à 3 M€ en 2022 pour son développement. »

Laurent Marchandiau

Infos clés

Édition de logiciels

Saint-Martin-d’Hères

2 associés, 8 personnes

CA : 300 k€ d’ici fin 2021

Linksium, un accompagnement de A à Z
Left Angle n’est pas la seule start-up à passer par la SATT Linksium. La structure de valorisation née il y a 6 ans a accompagné 190 projets pour un investissement global de 40 M€. "Nous avons atteint notre vitesse de croisière avec 25 nouveaux projets par an », souligne Gilles Talbotier, président de la SATT Linksium. La SATT a pris une participation dans 55 start-up passées par ses services. « Nous nous dirigeons vers un autofinancement. Nous nous focalisons sur des projets à fort potentiel tout en accompagnant davantage les start-up dans leurs phases de décollage, notamment lorsqu’elles vont chercher des séries A."

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner