Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 12 octobre 2021

Diamfab, créateur de diamant pour l’électronique

Spin-off de l’institut Néel-CNRS, Diamfab développe des solutions innovantes à base de diamant synthétique, destinées notamment à l’électronique de puissance et aux conditions extrêmes. Une technologie qui répond aux enjeux de la transition énergétique.

Khaled Driche et Gauthier Chicot, cofondateurs de Diamfab © E. Tolwinska

Diamfab fait partie des 15 sélectionnées pour le Trophée start-up Présences 2021 qui sera remis le 14 décembre lors de la Nuit de l'Economie.

A vous de voter pour votre start-up préférée !

« Notre savoir-faire unique est issu de 30 années de R&D à l’institut Néel sur la synthèse et le dopage de couches minces de diamant. Convaincus du fort potentiel de cette technologie de rupture, nous avons cofondé Diamfab en mars 2019 après maturation puis incubation au sein de la SATT Linksium », confient Gauthier Chicot et Khaled Driche. Semi-conducteur ultime aux performances surpassant tous les matériaux actuellement sur le marché, le diamant synthétique possède des propriétés exceptionnelles. Il peut supporter des tensions 30 fois plus importantes qu’un wafer de silicium de même épaisseur et laisser passer 5 000 fois plus de courant. Il résiste aux radiations, aux hautes températures sans se dégrader, donc nécessite peu ou pas de système de refroidissement.

Plusieurs opportunités d’évolution

Le procédé de croissance de couches de diamant élaboré par Diamfab vise à produire des dispositifs électroniques gérant plus de puissance dans les réseaux de distribution électrique. Très légers et compacts, ils pourront également cibler des applications dans les véhicules électriques, le spatial ou le ferroviaire, mais aussi le quantique. « D’ici fin 2021, nous fabriquerons des démonstrateurs sur wafers de 12,5 mm de diamètre afin de fournir des composants de manière semi-industrielle à des marchés de niche. » Collaborant avec GE qui teste ses prototypes, la start-up travaille à façonner des wafers plus grands pour entrer dans la réalité industrielle. Elle réalise aussi un peu de chiffre d’affaires en procurant du diamant dopé à des laboratoires en Europe et USA. Diamfab prépare une levée de fonds, tout en préparant un adossement à des industriels du secteur. Objectif : construire toute une chaîne de valeur autour de la technologie.

A. Zylberberg

Infos clés

  • Fabrication de couches de diamant pour l’électronique de puissance
  • Grenoble
  • 5 personnes + 1 alternant ingénieur + 2 doctorants Cifre
  • Prévision d’ici 5 ans : 20 à 25 collaborateurs

A savoir

  • Cyril Menon, directeur des opérations de Soitec, et François Desmarest, financier et serial entrepreneur, accompagnent notre développement en rejoignant notre comité stratégique.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner