Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 31 août 2021

HelioCity optimise l’utilisation des panneaux photovoltaïques

Fondée en septembre 2020 et incubée à la SATT Linksium, la start-up deeptech Heliocity développe une plateforme en mode SaaS à base d’algorithmes d’intelligence artificielle. Elle permet de diagnostiquer le bon fonctionnement d’une installation solaire sur les bâtiments tout en proposant des recommandations.

Léon Gaillard et Émeric Eyraud, cofondateurs d’Heliocity © J.-M. Blache

Heliocity fait partie des 15 sélectionnées pour le Trophée start-up Présences 2021 qui sera remis le 14 décembre lors de la Nuit de l'Economie.

A vous de voter pour votre start-up préférée !

Comment savoir si les panneaux photovoltaïques installés sur un bâtiment disposent, en tout temps, d’un fonctionnement optimal. Et le cas échéant, de quelle manière y remédier ? Une problématique sur laquelle s’est penchée Heliocity. La jeune start-up grenobloise, créée en septembre 2020, valorise une technologie du laboratoire LOCIE de l’INES (Institut national de l’énergie solaire) pour développer son produit phare, un outil visant à améliorer l’efficacité des installations photovoltaïques existantes tout au long de leur durée de vie.

Un double enjeu pour le solaire

« Notre technologie est née d’un constat : d’une part l’énergie solaire est en pleine explosion, d’autre part, les installations sur les bâtiments permettent de produire l’électricité nécessaire au plus proche des besoins, mais celles-ci sont difficilement évaluables dans le temps en termes de performances », souligne Emeric Eyraud, CEO d’Heliocity. D’où l’intérêt de la solution proposée. « Notre application permet de mesurer l’efficacité des panneaux solaires et de dresser des recommandations pour l’améliorer. Il faut savoir que les installations photovoltaïques sur les bâtiments sont, en moyenne, 15 % sous-performantes ! »

Optimiser la captation solaire

Issue de plus de 10 ans de R&D au sein du laboratoire LOCIE, la technologie embarquée dans la plateforme repose sur des modèles prédictifs à base d’intelligence artificielle, couplés à différentes données, pour l’alimenter en continu. « Les panneaux photovoltaïques sont soumis à différents aléas climatiques : niveau d’ensoleillement, vent, poussières. » Ainsi, une quinzaine de variables sont intégrées dans la solution d’Heliocity, qui repose sur un double business modèle. « Dans un premier temps, nous proposons des services sous forme d’audit et, à terme, notre plateforme automatisée sera disponible sur abonnement d’ici le début de l’année prochaine ». Composée de trois personnes, la start-up incubée à la SATT Linksium et bénéficiant de l’aide à l’innovation de Bpifrance, prévoit de lever des fonds d’ici fin 2022 et de doubler ses effectifs dès la fin de l’année. « Nous visons 5 M€ de chiffre d’affaires d’ici cinq ans sur le marché français, et projetons d’internationaliser notre solution dans les mois à venir. »

Laurent Marchandiau

Infos clés

  • Outils de conception et d’analyse diagnostique à distance pour les systèmes solaires intégrés au bâtiment

  • Grenoble

  • 3 personnes (6 d’ici fin 2021)

A savoir

  • « Nous travaillons d’ores et déjà sur l’internationalisation de notre solution en visant d’abord le marché européen, avant de nous étendre aux États-Unis, Australie, Chine, Inde et Japon », indique Emeric Eyraud, CEO d’Heliocity.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner