Aller au contenu principal
Présences Grenoble
A table — Le 14 février 2019

Ciao a te, à toutes les sauces

Une des spécialités de la carte de Ciao a te est certes d’offrir des pâtes, ce qui va de soi pour un restaurant italien, et de donner le choix entre des courtes (penne, campanule), des longues (spaghetti, fettucine a l’uovo), des fraîches (cannelloni, tortellini, gnocchi). Mais c’est surtout de proposer un choix de sauces impressionnant, offrant toutes les variations de goût possibles. Cela part de la simple “aglio e olio”, à l’ail et huile d’olive, et se poursuit par la “parmigiano e ricotta” (aubergine, ricotta et sauce tomate), l’“asciughe e oliva” (anchois et olives), la “dalla” (gorgonzola, jambon, crème et noix), la traditionnelle “bolognese”, la bien connue “pomodori”, la copieuse “carbonara”, la plus copieuse encore “matriciana” (préparée ici avec jambon, champignons, tomates fraîches, ail et basilic, le tout déglacé au vin blanc), la moins connue “carretterra” (ricotta, épinards, crème), la piquante “arrabiatta”, la vraie “parmigiana” (aubergines et sauce tomate basilic), la marine “salmone” (saumon frais poêlé, vin blanc, échalote, huile d’olive et crème). Pour finir par de somptueux “scampi”, où les crevettes sont poêlées au cognac, et relevées d’ail et de persil.

Lire la critique gastronomique de Ciao a te

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner