Aller au contenu principal
Présences Grenoble
A table — Le 4 février 2022

La Brasserie Chavant

Belle maison, belle cuisine à Voiron

L’hôtel Mille Pas à Voiron où Julien Rondepierre, chef de cuisine, et Rémy Pierrat, maître d’hôtel (photo de droite) perpétuent l’esprit Chavant. © J.-M. Blache

À première vue, on ne s’y attend pas. La maison, grande demeure bourgeoise, ouvre, dès l’entrée, sur un imposant escalier en hélice. Il s’en dégage une sorte de quant-à-soi social qui ne laisse en rien présager le restaurant accueillant que Charles-Henri et Gaëtane Ducret ont réussi à y implanter. Il offre cette originalité de marier l’atmosphère affairée et sonore d’une brasserie avec le raffinement d’une cuisine perpétuant l’esprit d’une lignée de maîtres cuisiniers. Une lignée sachant, depuis près de deux siècles – l’auberge familiale fut ouverte au milieu du XIXe à Bresson, par les aïeux fondateurs Chavant –, ce que gastronomie veut dire.

Dans un décor qui, fidèle au style des autres établissements maison, s’emploie à conjuguer l’ordonnance classique à la modernité d’un design bon ton, la table bénéficie d’une double expertise culinaire. En partenariat avec le chef Fabien Capogna, qui officie à Bresson, c’est le chef maison, Julien Rondepierre, maître ici des lieux et des fourneaux, qui élabore une carte à travers laquelle il entend refléter l’esprit du groupe. L’homme a du répondant : formé auprès de Michel Bras, puis passé dans ce haut lieu lyonnais qu’est la Brasserie Georges, il a complété cette pratique haut de gamme d’un solide approfondissement universitaire, en se dotant d’une licence pro en recherche et développement sur l’alimentation. Autant dire que la ligne bistronomique qu’il propose est tout aussi judicieusement pensée que savamment réalisée.

© J.-M. Blache
© J.-M. Blache

 

Un subtil mélange de tradition et d’inventivité

On s’en rend compte en découvrant une carte qui, tout en faisant la part belle aux produits et aux producteurs locaux, dégage un subtil mélange de tradition et d’inventivité. Les champignons des bois alentour sont préparés en cappuccino sur un œuf poché, le saumon fumé maison est parfumé à la crème d’aneth, le quasi de veau est préparé en croûte de cèpes et ingénieusement accompagné de légumes oubliés. Et l’inamovible caille Émile Chavant, farcie au foie gras, s’enrichit toujours de sa sauce aux morilles sur son fond d’artichaut. Si l’on a du mal à résister, en entrée, au carpaccio de poulpes, où la chair subtile du mollusque est émincée en fines tranches sur un lit de lentilles, on a plus de mal encore à ne pas enchaîner – voisinage chartreux oblige ! – avec la poitrine de cochon fermier, longuement confite à l’élixir des bons pères, et servie dans un jus corsé véritablement aux petits oignons. Un moment unique de tendreté, qu’on pourrait presque dire de tendresse… Et puisque Voiron il y a, on ne peut manquer, pour finir, cet autre moment unique : le chocolat signature, noir, délicat, suave, long en bouche, cosigné – forcément ! – Bonnat. C’est tout dire…

Jean Serroy

Infos clés

Brasserie Chavant – Hôtel Mille Pas – 72 avenue Léon et Joanny Tardy – 38500 Voiron

04 76 93 19 11   -  contact@hotel-millepas.fr

Menu à partir de 29,90 € / Formule midi à 19,90 €

Lire Julien Rondepierre : perpétuer à Voiron l’esprit Chavant.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner