Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Experts — Le 2 avril 2020

Patrick Mérigot : "Le jour où... j’ai décidé de m’engager contre l’exclusion et pour la transition alimentaire"

Après toute une vie professionnelle dans le commerce et la distribution, Patrick Mérigot, motivé par les valeurs de liberté et de solidarité, a revendu ses magasins au profit de la fondation et l’association qu’il a créées.

Patrick Mérigot, créateur de la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot © J.-M. Blache

“Arrivé dans le groupement Les Mousquetaires, au début des années 1980, j’ai d’abord repris le magasin Intermarché de Varces, en 1990, que j’ai cédé huit ans plus tard, pour reprendre celui de Seyssins, avec mon épouse. En 2011, nous avons aussi créé le Netto, plus modeste en termes de chiffre d’affaires et en organisation. Une étape, comme un sas, vers une forme d’engagement. Nous avons finalement cédé l’Intermarché de Seyssins en 2014, pour nous consacrer uniquement au Netto. Une longue réflexion sur la transmission, à la fin de ma vie professionnelle, m’a conduit à créer d’abord la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot, en hommage à mes parents disparus. Eux-mêmes commerçants à Paris, ils m’ont transmis les valeurs de liberté, d’éducation et de solidarité. Mon enfance a aussi été marquée par ceux qu’on appelait les ‘clochards’. Cette fondation s’efforce d’apporter un mieux-être aux personnes fragilisées par les aléas de la vie en aidant les associations de l’agglomération grenobloise. Depuis sa création fin 2016, la Fondation Jeannine et Maurice Mérigot a soutenu 30 projets issus de 18 associations locales pour un total de 300 k€. J’accompagne aussi les associations sur le plan administratif, si elles le souhaitent.

Societal Angels : le défi de l’alimentation

Depuis 2016, ma connaissance du tissu associatif s’est affinée. Tout comme ma réflexion sociétale, portée sur une autre échelle. J’ai donc créé l’association Societal Angels, avec l’ambition d’agir pour la transition alimentaire en Dauphiné. Suite à un appel à idées, nous avons désigné sept lauréats parmi 38 projets, portés par des entrepreneurs, des chercheurs, des associations ou des collectivités. Il s’agit de soutenir des initiatives qui visent à réduire l’empreinte écologique de notre alimentation tout en recréant du lien avec la terre et les agriculteurs. Nous sollicitons aussi les entreprises, en vue de la création d’ici cet été d’un fonds de dotation pour accompagner les projets. Je rappelle d’ailleurs que ces entreprises peuvent bénéficier d’avantages fiscaux intéressants. Et peuvent, pourquoi pas, mettre en oeuvre elles-mêmes ces idées ! Je viens de céder le Netto en début d’année afin de me consacrer pleinement à mes deux jeunes pousses philanthropiques. Et faire vivre, à travers Societal Angels, une grande communauté d’acteurs impliqués.”

Propos recueillis par R. Gonzalez

Infos clés

J’ai conscience de faire partie des baby-boomers privilégiés. Les choses ont bien changé depuis les années 1960.

Nous lançons un Lab de la transition alimentaire en Dauphiné pour faire germer les initiatives et les mettre en oeuvre.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner