Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Ils font l'actu — Le 7 décembre 2021 - Mis à jour le 9 décembre 2021

L’hydroélectricité, énergie d’avenir !

C’est l’un des messages du Livre blanc présenté, en octobre, lors des Rencontres Business Hydro.

Barrage de Grand-Maison © DR

« Géant oublié de la transition énergétique, selon l’Agence internationale de l’énergie, l’hydroélectricité doit être remise à l’ordre du jour du débat sur l’énergie et le climat si les pays veulent vraiment atteindre leurs objectifs de neutralité carbone. » Rédigé par plus de 30 contributeurs et porté par Roland Vidil, président de l’association Hydro21, le Livre blanc « Hydro 2030 : production et stockage » entend précisément rappeler la contribution clé de cette énergie. Appelée à jouer un rôle majeur dans le futur mix électrique à l’horizon 2030, l’hydroélectricité constitue une réponse aux enjeux de souveraineté, d’indépendance énergétique, de sécurité d’approvisionnement et de stockage de l’énergie. Et les auteurs du Livre Blanc insistent : “Il n'y a pas de transition énergétique sans hydroélectricité car elle combine de multiples avantages en étant stockable, flexible et pilotable. Or, le stockage constitue un problème critique pour le futur. Un quart de la production des énergies intermittentes devra être stockée”. 

Moderniser les équipements existants 

L'hydroélectricité fournit aujourd’hui le sixième de la production électrique mondiale. Avec 11 600 mégawatts, la Région Auvergne-Rhône-Alpes produit, quant à elle, 50 % de l’hydroélectricité en France. Cependant, en Europe, plus de la moitié des installations ont plus de 50 ans. Il y a donc urgence à les moderniser.

EDF Hydro Alpes investit chaque année 400 M€ dans la maintenance de ses équipements. L’amélioration du parc existant permet en effet d’augmenter la puissance générée. En Isère, la réhabilitation de la centrale de Gavet sur la Romanche, en 2020, a ainsi permis d’accroître le rendement de 30%. EDF Hydro Alpes entend accroître la production de ce que l’on appelle la “petite hydro”. Elle travaille également sur des solutions de stockage et de flexibilité.

Innover et construire de nouvelles centrales hydrauliques 

Le développement de l’hydroélectricité, la modernisation des équipements actuels passent nécessairement par l’innovation. Automatique et Industrie (Saint-Jean-de-Moirans) travaille, par exemple, sur la maintenance prédictive des ouvrages hydrauliques afin d’anticiper les pannes. Lauréate des trophées Business Hydro, Mothrys (Grenoble) développe, quant à elle, des logiciels dédiés à la surveillance et au diagnostic automatique des circuits d’eau, une solution qui présente notamment l’avantage d’être non invasive.

Face à un parc vieillissant, il est également indispensable de développer de nouvelles capacités de production, notamment grâce à la construction de Step (stations de transfert d'énergie par pompage). Celles-ci constituent une source majeure de stockage d’énergie dans le monde. 

« Énergie non délocalisable, l’hydroélectricité est aussi un facteur de développement économique et touristique pour les territoires de montagne », rappelle enfin Manuel Lenas, directeur d’EDF Une rivière Un territoire. En France, elle représente entre 16 000 et 17 000 emplois. En Auvergne-Rhône-Alpes, ce sont 5 600 emplois qui en dépendent, auxquels il convient d’ajouter l’ensemble de l’écosystème qui gravite autour de cette activité.

F. Combier

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner