Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 30 août 2021

Diabeloop améliore le traitement du diabète

Le dispositif de délivrance automatisée d’insuline, disponible dans plusieurs pays d’Europe, est en cours de remboursement en France et d’autres pays du continent. Une prise en charge qui renforcera la diffusion internationale de cette innovation très attendu.

Erik Huneker et Marc Julien © diabeloop

Alléger le quotidien des personnes diabétiques, par un dispositif innovant mesurant le taux de glucose en continu et automatisant l’injection d’insuline, est le projet ambitieux des fondateurs de Diabeloop. La société a été créée en 2015 par le docteur Guillaume Charpentier, directeur médical, et Erik Huneker, codirigeant avec Marc Julien. Elle est toujours associée au CEA-Leti au sein d’un laboratoire commun.

« Ce qui fait l’unicité de Diabeloop, c’est un trio associant corps médical, chercheurs du CEA et les patients, mis en place dès l’origine. C’est lui qui a permis d’inventer la solution, de passer de la démonstration académique à un dispositif prêt à la commercialisation », avance Marc Julien. La marche était haute, puisque l’innovation repose sur des algorithmes d’intelligence artificielle, pour gérer de façon aussi personnalisée que possible l’injection d’insuline. L’avant-dernière étape, celle des études cliniques et de la qualité réglementaire, a été franchie avec succès, grâce au marquage CE obtenu en 2019. Les demandes d’autorisations de remboursement sont en cours. Des premiers accords commerciaux ont été conclus avec de grands acteurs de santé internationaux, dont les groupes Roche et Terumo Corporation.

Une licorne de la santé

Une levée de fonds de 31 M€, en décembre 2019, soit un montant record dans les medtechs, est venue reconnaître le potentiel de cette solution. En Europe, près de 2 millions de personnes sont atteintes d’un diabète de type 1. En 2020, Diabeloop a également avancé sur un deuxième produit ciblant le diabète hautement instable. Les dispositifs sont associés à une plateforme de data visualisation, qui permet aux patients d’accéder à leurs données et de les partager, s’ils le souhaitent, avec les médecins. La société prévoit de relancer sur le continent américain les dossiers d’études cliniques préalables à l’autorisation de la FDA.

Diabeloop a enfin obtenu un financement pour étudier le transfert de sa technologie au diabète de type 2. « Nous passons d’un monoproduit à une entreprise multiproduits, en dupliquant notre modèle d’accompagnement des patients, d’études cliniques et de qualité réglementaire. » En juin dernier, KPMG a sélectionné Diabeloop parmi les 60 lauréats du Top Tech Tomorrow 2021. Dans la catégorie biotech, medtech et e-santé, elle y figure aux côtés de Doctolib et eCential Robotics.

E. Ballery

Infos clés

Gestion automatisée du traitement du diabète de type 1
• Grenoble, Paris et un bureau en Allemagne
• Plus de 100 personnes
• Un laboratoire commun avec le CEA-Leti
• 5 études cliniques avec 12 CHU pour obtenir le marquage CE

En images

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner