Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Management / Formation / RH — Le 14 octobre 2021

Mare Nostrum modernise la cooptation

Si la notion de cooptation dans le milieu professionnel n’est pas nouvelle, le spécialiste de la gestion des ressources humaines Mare Nostrum va plus loin avec sa plateforme Linkeys. Elle propose une expérience nouvelle de recrutement, entièrement digitale et accessible au plus grand nombre.

Nicolas Cuynat, PDG de Mare Nostrum © F. Ardito

La cooptation est un concept connu dans le milieu professionnel. Une pratique qui a donné des idées à Mare Nostrum, spécialiste de la gestion des ressources humaines dont les services de travail temporaire, de recrutement, de formation et de portage salarial s’adressent principalement aux PME et ETI. Si l’entreprise grenobloise innove dans le développement d’une approche « différente et sur mesure » avec ses solutions RH adaptées à chaque besoin, elle a franchi récemment un pas supplémentaire avec le rachat de Linkeys, une start-up suisse. « Nous ajoutons une corde à notre arc en développant un concept digital de mise en relation qui repose sur les principes de la cooptation. Par le biais d’une application dédiée, nous rapprochons des individus d’offres d’emploi disponibles grâce à des réseaux actifs », présente Nicolas Cuynat, PDG de Mare Nostrum. Concrètement, ce sont ces réseaux composés de « linkers » et présents sur la plateforme (32 000 personnes à ce jour officiant en quelque sorte comme chasseurs de tête) qui font vivre les annonces d’emplois (déposées par des entreprises) en les diffusant le plus largement possible (par SMS, sur les réseaux sociaux ou par mail) à leurs communautés ou à un individu en particulier. Ensuite, c’est à la personne qui reçoit la notification de déposer sa candidature sur un lien spécifique. Si un contrat de travail est signé, le linker reçoit alors une prime comprise entre 300 et 2 000 euros.

Intelligence artificielle

Avec ce canal de diffusion, Linkeys « surfe sur la tendance des personnes à travailler de plus en plus en réseau et permet surtout d’obtenir des candidatures ciblées et de qualité », souligne Nicolas Cuynat. Pour le client, il s’agit aussi de faire appel à un levier supplémentaire de recrutement et « moins onéreux ». Si plus de 230 contrats de travail ont d’ores et déjà été signés depuis le début de l’année, les ambitions du PDG sont d’atteindre les 10 000 postes d’ici « deux ou trois ans » avec 100 000 linkers inscrits. Pour y parvenir, une levée de fonds est programmée. Elle servira également à faire évoluer le modèle en intégrant de l’intelligence artificielle.

R. Charbonnier

Infos clés

2004, année de création de Mare Nostrum

300 salariés

100 implantations en France

CA 2020 : 123 M€ 

2019, année d’acquisition de Linkeys

Données sur la cooptation

• 44 % des entreprises ont utilisé la cooptation pour recruter des cadres en 2020
• 64 % des recruteurs pensent que la cooptation leur donne des candidats plus solides
• 76 % estiment que la cooptation permet de diminuer les coûts de recrutement
• 90 % des dirigeants affirment que le recours au réseau professionnel est efficace pour recruter

(Sources : Apec, Qapa, Opinionway)

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner