Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Management / Formation / RH — Le 9 avril 2021

Soin et service à la personne : une pénurie de compétences

La filière du soin et du service à la personne dispose d’une offre de soins étoffée. Malgré des recrutements permanents, le secteur est encore en tension.

© AdobeStock

Alors que des secteurs souffrent de la crise sanitaire et sont contraints de geler les embauches ou de licencier, il en est d’autres qui peinent à recruter. C’est le cas du service à la personne et du soin. Une filière dynamique (1,3 million d’emplois, 15,6 Md€ de chiffre d’affaires en 2020) qui connaît un fort développement (7 % de croissance par an en moyenne) du fait, notamment, du vieillissement de la population. Si bien que les opportunités sont nombreuses. Néanmoins, certains métiers sont en tension à cause principalement d’un déficit d’image (horaires, mobilité, rémunération…) et de contrats précaires. De quoi freiner les candidats. Les acteurs de la filière tentent de revaloriser leur secteur en proposant de meilleures conditions de travail, des formations qualifiantes, ou encore en faisant monter en compétences les salariés.

Mettre en avant les qualités humaines

Parmi les professions en plein essor et dont les offres d’emploi sont importantes : l’assistant de vie aux familles (ADVF). Au contact d’une personne dite fragilisée ou sensible, l’assistant de vie est une profession qui propose une aide individuelle régulière ou ponctuelle au domicile, et fournit une assistance dans les gestes de la vie quotidienne. Un métier exigeant, qui nécessite une bonne condition physique et psychologique, de la bienveillance et de grandes qualités humaines. Les connaissances fondamentales s’apprennent en général en centre de formation via un contrat d’apprentissage, et se concrétisent par l’obtention d’un diplôme reconnu par l’État. Parmi les autres métiers qui connaissent des difficultés de recrutement, ceux d’aide-soignant et d’aide à domicile. En Auvergne-Rhône-Alpes, 485 230 personnes travaillent dans le domaine sanitaire ou social, dont 39 % des effectifs s’inscrivent dans la filière des soins.

R. Charbonnier

 

ADVF : comment se former à Grenoble ?
. L’IMT Grenoble propose près de 80 formations dont le Titre professionnel Assistant de vie aux familles qui répond aux besoins de la filière du soin et du service à la personne. Un diplôme qui se déroule en sept mois par la voie de l’apprentissage.
. L’Afpa de son côté dispose du même diplôme et se déroule en six mois.
. Le Greta quant à lui octroie le Diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale (DEAVS).
. Plus largement, d’autres structures donnent accès aux métiers des services à la personne et du soin, comme l’Institut de formation d’aides-soignants du CHU de Grenoble.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner