Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Consommation — Le 31 mai 2021

Potager, atelier, espace commun, des pistes nouvelles pour résidents

© AdobeStock

Qu’il s’agisse d’un potager partagé, d’un atelier pour réparer les vélos accessibles à tous ou d’une salle commune pour travailler, la tendance à créer des services nouveaux pour les habitants d’une résidence se fait de plus en plus grande. Mais pas au point de traiter d’un mouvement général, comme le confirment les professionnels isérois de l’immobilier. « Il ne s’agit pas encore d’une demande forte, souligne Guillaume Trignat, directeur des programmes de la société Gilles Trignat Résidences. Ces offres complémentaires se trouvent principalement dans les grandes métropoles, car le potentiel de clients pour ce type de prestation est plus important », analyse Olivier Gallais, président de la Fédération des promoteurs immobiliers Alpes. « Ce sujet est très urbain. La volonté d’apporter de la qualité de vie quand on habite en ville est plus sensible dans les grandes agglomérations », ajoute Guillaume Trignat qui travaille sur la question pour de futurs projets. D’autant que Grenoble offre une vraie facilité d’accès à la nature. Olivier Gallais soulève le problème du coût supplémentaire et de la gestion que représentent ces services. Si les projets immobiliers incluant ces prestations restent pour le moment minoritaires, la pandémie amène toutefois à accélérer les pistes de réflexion sur la notion de vivre ensemble. « La situation nous conduit à évoluer et à travailler sur des concepts innovants valables pour l’aménagement intérieur, comme pour la mutualisation de certains services, d’espaces partagés, etc. », avance Bruno Pascal-Suisse, directeur de l’agence grenobloise du promoteur immobilier Edifim. Un avis partagé par Guy Tapie, sociologue de la ville et de l’habitat à l’École nationale d’architecture et de paysage : « Si l’habitat individuel a longtemps été critiqué, la pandémie met en évidence que l’emblème de la société du confort a de beaux jours devant lui. Il peut aussi s’inscrire dans une dimension collective, où les gens veulent plus de collectif et de partage. »

R. Charbonnier

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner