Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Ils font l'actu — Le 15 janvier 2021

Impact du Covid sur le tourisme en Isère

Suite à l’annonce gouvernementale du report de la date d’ouverture des remontées mécaniques, Isère Attractivité, agence du Département de l’Isère, a consolidé l’impact économique de la crise du Covid. Extraits de son observatoire économique.

© Adobe Stock

Dotée depuis 2018 d’un outil de suivi et d’analyse des performances économiques des acteurs du tourisme, Isère Attractivité a pu mesurer les pertes liées à la crise sanitaire pour les acteurs du tourisme : 380 M€ suite au premier confinement, 120 M€ lors de la période estivale malgré une fréquentation au sommet, et 250 M€ de manque à gagner entre le deuxième confinement et les vacances de Noël.

« Sur l’année, l’Isère a perdu 1,8 million de nuitées touristiques françaises (-12 %) et 4 millions de nuitées étrangères (-40 %) », évalue Isère Attractivité, qui estime à 750 M€ les pertes totales dans le tourisme en 2020. Si l’agence se réjouit de l’essor des raquettes et du ski de randonnée, elle rappelle l’effet moteur du ski alpin : en 2019, les remontées mécaniques ont généré un chiffre d’affaires de 128 M€, contre 1,5 M€ pour le ski nordique.

Accompagner les territoires et les entreprises

Face à cette crise sanitaire et ses conséquences, le Département de l’Isère a abondé le Fonds Région Unie, lancé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, à hauteur de 5M€. Il a également enclenché différentes de mesures d’accompagnement : achat de tests antigéniques pour les stations, soutien à la création de centres de tests de proximité et d’ici le printemps, la création d’un centre d’appels à destination des entreprises touristiques. Grâce aux Contrats de Performance des Alpes de l’Isère, enfin, le Département finance des projets de diversification avec la taxe collectée sur les remontées mécaniques.

L’impact majeur de la pandémie sur l’économie des stations laisse toutefois les acteurs de la montagne en plein désarroi, à la veille des échéances décisives des vacances d’hiver comptant jusqu’à un tiers, et même parfois 50 % des chiffres d’affaires.

R. Gonzalez

 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner