Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 27 février 2020

BMF Remontées mécaniques étend son domaine

La filiale française du groupe suisse Bartholet signe la toute nouvelle télécabine de Pierre-Grosse, aux Deux-Alpes. L’illustration d’un savoir-faire amené à s’amplifier grâce à sa nouvelle alliance avec MND.

Nicolas Chapuis, directeur général de la société © J.-M. Blache

Près de 1 000 mètres de dénivelé d’une seule portée, 2 700 mètres de long, un débit horaire de 2 600 skieurs à terme, 96 véhicules tirés par une puissance d’un mégawatt : la télécabine de Pierre-Grosse, qui permet d’élargir le domaine des Deux-Alpes au pied du glacier, s’impose comme le plus gros nouvel équipement en montagne en France cette saison. “C’est un ouvrage hors normes”, confirme Nicolas Chapuis, directeur général de BMF Remontées mécaniques. Ancrée à Gières depuis 2015, la filiale de Bartholet signe donc une nouvelle prouesse technique après des installations ambitieuses aux Arcs, à Serre-Chevalier ou encore à Val d’Isère. C’est elle qui a aussi accroché aux pentes de Vaujany le télécabine débrayable de l’Enversin l’an passé. Cette collaboration avec la station de l’Oisans se prolonge en 2020 par la construction d’un télémix (cabines et sièges).

Ambitions internationales

Si le site grenoblois se concentre principalement sur l’assemblage final et la coordination des opérations, il réunit autour de lui un pool d’entreprises de la région pour assurer le génie civil, l’électricité, le montage, etc. La partie mécanique est quant à elle prise en charge par Bartholet depuis la Suisse. Son organisation connaît cette année un bouleversement majeur, qui se traduit par l’intensification de ses relations avec le groupe français MND, spécialiste du transport par câble et des aménagements de loisirs. Un rapprochement industriel et commercial qui offre à la nouvelle alliance la taille critique nécessaire (plus de 800 collaborateurs dont 50 ingénieurs R&D) pour asseoir ses ambitions internationales, dans les secteurs du ski et du transport urbain. “Nous allons pouvoir exporter ce que nous avons créé en France”, résume Nicolas Chapuis, qui devient directeur du pôle transport par câble du groupe MND.
R. Gonzalez

Infos clés

  • Conception et construction de remontées mécaniques
  • Gières
  • 12 personnes
  • CA 2019 : 12 M€

A savoir

  • Estimé en 2016 à plus de 1,5 Md€, le marché mondial du transport par câble doit plus que doubler à l’horizon 2024 pour atteindre 3,6 Md€ selon le cabinet d’études new-yorkais Persistence Market Research.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner