Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 29 avril 2020

Makers for life crée un respirateur artificiel à bas coût

En quelques semaines, c’est un projet collectif inédit qui a vu le jour pour produire des respirateurs artificiels à bas coût. Autour de son initiateur Quentin Adam, des CHU de Nantes, de Brest, de l’Université de Nantes, ce collectif a également associé le dirigeant de Diabeloop et le CEA-Leti. La Région Auvergne-Rhône-Alpes porte officiellement le statut de fabricant du respirateur.

@Charles Pietri

Le réseau informel de makers, constitué dès le 16 mars autour de Quentin Adam, dirigeant de la société Clever Cloud à Nantes, a rapidement fait des émules. Son projet d’origine : répondre à une pénurie annoncée en respirateurs artificiels, en concevant, grâce à des fichiers open source, des imprimantes 3D et des fabricants de composants, un appareil de ventilation mécanique, appelé MakAir. Ses avantages : un coût avoisinant mille euros, quand un équipement disponible sur le marché se révèle au moins dix fois plus cher, et une technologie adaptée aux patients souffrant de syndromes respirateurs sévères, en phase d’intubation. Les professionnels de santé de CHU se sont greffés au projet, tout comme Erik Huneker, dirigeant de Diabeloop, en charge de l’instruction de la qualité réglementaire de l’appareil.

Production en série en perspective

Le collectif Makers for life a fait intervenir près de 250 intervenants issus du monde de la santé, des start-up, des fabricants, des partenaires publics et privés. La partie médicale est pilotée par les CHU de Nantes et de Brest, avec l’Université de Nantes, et la partie industrielle en Auvergne Rhône-Alpes. La Région assume le rôle officiel de fabricant, cofinance le coût des matériaux pour 500 premiers respirateurs avec l’aide de Renault Sports pour le stock des pièces et les compétences en design industriel. Le CEA-Leti sécurise les approvisionnements en pièces, lance la fabrication en salles blanches pour une livraison des 500 premiers appareils d’ici mi-mai. Un objectif de production de 1 500 à 5 000 appareils pourrait ensuite être fixé, selon les besoins. Sur le long terme, MakAir devrait faire l’objet d’une fabrication en grande série, avec l’intervention d’autres acteurs industriels régionaux comme SEB.
E. Ballery

 

Le 22 avril dernier, Laurent Wauquier, président de la Région, a assisté au lancement du respirateur MakAir, initié par le collectif Makers for life. L’appareil est fabriqué au CEA Grenoble et la Région en porte officiellement la production.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner