Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Industrie — Le 8 février 2021

Oros mise sur la croissance en 2021

Fondée en 1985, rachetée par un groupe chinois en 2015, la PME Oros est à la pointe en mesure industrielle. Elle commercialise des produits tant logiciels que matériels made in France, avec une part à l’export représentant 80 % de son chiffre d’affaires.

© E. Tolwinska - Guillaume Cousin, responsable marketing pour Oros.

Depuis près de 40 ans, Oros élabore des systèmes de mesures des vibrations et du niveau acoustique de produits industriels. L’entreprise meylanaise créée à l’origine par Michel Herbreteau, professeur de l’Institut national polytechnique de Grenoble (Grenoble INP), et deux associés, poursuit son activité. “L’acquisition en 2015 par le groupe chinois TS Tech n’a pas changé l’ADN de notre PME. Nous avons conservé une grande autonomie dans nos choix stratégiques”, souligne Guillaume Cousin, responsable marketing pour Oros. Du hardware au logiciel, la société développe toute une gamme de produits et services annexes. “La force de nos instruments de mesure, qu’ils soient adaptés au terrain ou aux véhicules, réside dans leur robustesse et leur fiabilité, avec une longévité d’au moins 10 à 15 ans !”

Du made in France à l’international

Présent dans 35 pays (notamment en Europe, États-Unis, Chine, Japon, Inde, Corée), Oros réalise 80 % de son chiffre d’affaires à l’export. “Nous adressons différents secteurs : automobile, aérospatiale, énergie, marine, manufacturing… avec des clients comme Toyota, General Electric, EDF, la marineaméricaine et française, etc.” Les laboratoires de R&D et la maintenance ne sont pas pour autant délaissés par la PME. “Nos produits sont ‘cascadables’, ce qui permet d’augmenter facilement le nombre de capteurs en cas de besoin.” L’entreprise conçoit et fabrique ses produits en France par le biais de partenaires principalement locaux, et seuls quelques composants sont achetés à l’étranger. “Environ 200 instruments sortent par an de notre site de production.” Comptant deux filiales à l’étranger – aux États-Unis et en Allemagne – ainsi que deux bureaux commerciaux en Chine et à Paris, la PME prévoit une activité en croissance cette année (environ 4 M€ de chiffre d’affaires en 2020) tout en misant sur l’innovation. Elle conçoit notamment un produit destiné à réduire les bruits et vibrations liés aux moteurs des véhicules électriques (batterie comme hydrogène).
L. Marchandiau

Infos clés

  • Fabricant d’instruments de mesure
  • Meylan
  • 40 collaborateurs (dont 30 à Meylan)
  • Filiales aux États-Unis et en Allemagne, deux bureaux commerciaux en Chine et à Paris
  • CA : environ 4 M€ en 2020, en croissance pour 2021

A savoir

  • Le confinement nous a permis d’innover tant sur nos produits que sur la mise en place d’une stratégie numérique de promotion de nos offres, en passant par l’intensification d’un programme de webinaires.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner