Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Services — Le 8 décembre 2021

De nouveaux locaux pour le centre R&D d’Altair France

L’éditeur de logiciels de simulation industrielle a inauguré son nouveau centre de R&D au bâtiment Signal à Meylan, le 21 septembre dernier. Il compte recruter 5 à 10 ingénieurs courant 2022.

Guy Jérome  Vice President R&D - EM Solutions
Guy Jérome, Vice President R&D - EM Solutions (Altair) © J.-M. Blache

Cinq ans après l’acquisition d’une partie des activités de Cedrat, Altair France, filiale du groupe américain Altair Engineering, investit dans de nouveaux locaux pour son centre de R&D de Meylan. Celui-ci est spécialisé dans la simulation électromagnétique basse fréquence à destination des moteurs électriques. L’entreprise s’est s’installée au sein du bâtiment Signal, à quelques mètres de ses anciens locaux. L’opération a nécessité un investissement « d’au moins 500 k€ », en s’échelonnant entre mai et la fin de l’été.

Un centre stratégique sur l’électrification

Avec 65 collaborateurs, dont plus de 50 ingénieurs et chercheurs R&D, ce site est l’une des têtes de pont d’Altair France. Grâce à l’émergence des nouveaux usages et notamment des véhicules électriques, sa mission prend tout son sens. « Le marché de la simulation numérique est en pleine explosion. Avec les nouveaux usages, il y a de nombreuses problématiques techniques à résoudre, tant du point de vue électrique, thermique, qu’électronique », explique François Weiler, président d’Altair France. « Nous concevons des logiciels de simulation industrielle avec comme application historique Altair Flux intégrant pas moins de 250 thèses de génie électrique, de mécatronique ou encore de physique », précise Guy Jérôme, responsable R&D du site de Meylan. S’inscrivant dans la continuité, la solution Altair Flux Moteur se focalise sur le pré-design et design de moteur électrique. La suite applicative commercialisée par l’entreprise n’a rien à envier à ses concurrents en présentant l’avantage d’avoir une API ouverte facilitant son intégration avec d’autres outils informatiques. Altair France vise une croissance de 15 à 20 % cette année, tandis que le site meylanais prévoit de recruter 5 à 10 personnes d’ici fin 2022.

L. Marchandiau

Infos clés

  • Éditeur de logiciels de simulation industrielle 
  • Altair France 
  • Siège en région parisienne
  • 215 personnes, dont 65 sur le site de Meylan
  • CA en augmentation de 15 à 20 % en 2021
  • Groupe Altair Engineering :
  • Siège mondial : Troy, Michigan (États-Unis)
  • 3 000 personnes

A savoir

  • Le centre meylanais d’Altair France compte parmi ses clients Schneider Electric, Renault, Stellantis (ex-PSA), Airbus ou encore Safran et Alstom.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.
Leave this field blank

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner