Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Financement — Le 28 janvier 2021

Bpifrance Alpes : l’innovation et l’international, deux axes importants de financement en 2020

Sébastien Schmitt, nouveau directeur régional Alpes Bpifrance, revient sur le bilan des actions de la banque d’investissement en 2020 et sur les perspectives pour 2021 en région.

Sébastien Schmitt, directeur régional Alpes Bpifrance
Sébastien Schmitt, directeur régional Alpes Bpifrance © Bpifrance

«Le métier volumineux de Bpifrance, c’est le cofinancement aux côtés des banques, rappelle Sébastien Schmitt, directeur régional Alpes Bpifrance. En 2020, cette mission s’est révélée cruciale face aux situations générées par la crise de la Covid-19. Nous avons ainsi octroyé 600 M€ de crédit contre 430 M€, en 2019. Un tiers représentaient des prêts Covid (prêts rebonds, PGE…), le reste correspondant à des crédits d’investissement plus traditionnel. »

Par ailleurs, contre toute attente, le financement de l’international a très bien fonctionné l’an dernier, même si, au vu du contexte, les entreprises ont moins prospecté à l’étranger. Elles ont néanmoins mené des démarches à l’export à l’aide de solutions digitales. Bpifrance Alpes a ainsi procédé à 70 accompagnements en assurance prospection en 2020. « Il ne faut pas oublier que l’international constitue un relais de croissance fort pour les entreprises », rappelle Sébastien Schmitt. 

Le financement de l’innovation a lui aussi été important en 2020. Bpifrance Alpes a apporté 60 M€ aux entreprises pour leurs projets de R&D, contre 55 M€ en 2019. « Pendant la crise, les dirigeants ont pu se concentrer sur leur stratégie. Financer la R&D, c’est permettre aux sociétés d’être prêtes au moment du rebond. En 2021, nous allons encore accentuer nos efforts sur l’innovation. » 

Des plans spécifiques pour l’environnement et le tourisme

Bpifrance n’est pas seulement la banque des entrepreneurs, elle se veut également la « banque du climat » en finançant des projets de transition énergétique. « Nous allons intervenir auprès des industriels pour effectuer des diagnostics énergétiques, puis nous déploierons un plan d’actions correctives pour rendre l’entreprise plus vertueuse, précise Sébastien Schmitt. Au niveau national, Bpifrance consacrera 1 Md€ à cette thématique. »

La banque publique compte déployer également un plan tourisme. En partenariat avec la Banque des territoires, elle accompagnera les acteurs du secteur, hôteliers, restaurateurs, traiteurs, compagnies de transport, professionnels des stations de montagne… Enfin, Bpifrance s’intéresse aux entreprises du patrimoine vivant. Un plan spécifique leur est consacré pour soutenir cette filière d’excellence. 

«Nous faisons tout pour préparer dès aujourd’hui les entreprises au rebond, afin qu’elles puissent accélérer dès la sortie de crise. Si le premier semestre s’annonce encore très compliqué, nous pouvons espérer une situation plus dégagée en deuxième partie d’année », projette le directeur de Bpifrance Alpes. 

F. Combier

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner