Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Services — Le 2 septembre 2019

Neojobs joue sur la marque employeur

Margaux Raab et Hugo Avale, fondateurs de Neojobs © J.-M. Blache

Agence de recrutement “décalé” axée sur la gamification, Neojobs (quatre salariés ; siège à Grenoble, bureau à Paris) répond aujourd’hui à une forte demande des entreprises en matière de marque employeur. “Celle-ci joue sur les deux tableaux : les ressources humaines et la communication, explique Margaux Raab, cofondatrice de Neojobs. Or, nous possédons cette double compétence. De plus, la gamification fait partie de l’ADN de notre start-up.”

Travailler sa marque employeur sert plusieurs objectifs : l’entreprise cherche soit à améliorer son image en raison d’un fort besoin en recrutement, soit à fidéliser ses collaborateurs, soit tout simplement à mieux être identifiée. “La marque employeur touche à la culture, aux valeurs de la société, mais également au bien-être au travail. Tous les sujets RH sont en fait concernés.”

Neojobs développe aussi des méthodes d’employee advocacy. Il s’agit de faire des salariés des ambassadeurs de l’entreprise, notamment via les réseaux sociaux. Noejobs travaille pour tous types de secteurs, BTP, énergie, industrie, textile, sur toute la France. L’agence affiche 20 % de croissance annuelle. D’ici un an, elle compte tripler ses effectifs.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner