Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Start-up — Le 2 avril 2020

Kairntech démocratise l’IA sur les données textuelles

Accompagner les entreprises pour démocratiser la production et l’exploitation de leurs jeux de données, tel est le leitmotiv de Kairntech. La start-up meylanaise spécialisée dans l’IA compte déployer sa plateforme mêlant traitement automatique des langues et bases de connaissance.

Vincent Nibart (debout à gauche), co-fondateur de Kairntech, et ses équipes © F. Ardito

C’est l’un des aspects de l’intelligence artificielle (IA) que la start-up meylanaise Kairntech compte développer et démocratiser aujourd’hui : le traitement automatique des langues. Fondée en janvier 2019 par une équipe expérimentée issue de Xerox (XRCE) et Temis, la jeune pousse propose une plateforme logicielle capable de transformer les données brutes non structurées d’une entreprise (texte, audio, etc.) en jeu de données à forte valeur ajoutée. L’avantage, c’est que cette solution s’interface directement à la création de modèles d’IA. “Le traitement automatique des langues (NLP ou TAL) a connu, en 2018, une année de rupture. De façon similaire à la vision, les algorithmes à base de réseaux de neurones se prêtent particulièrement bien à l’analyse de texte. Les Gafam y travaillent de plus en plus, les données disponibles sont très importantes et restent sous-exploitées au sein des entreprises”, explique Vincent Nibart, cofondateur de Kairntech. Des jeux de données nécessaires aux IA pour leur apprentissage, mais qui n’existent quasiment pas au niveau des entreprises où, pourtant, 80 % des informations disponibles sont non structurées.

Outiller les entreprises

C’est là que se positionne Kairntech. “Notre idée consiste à développer une plateforme SaaS puissante, facile d’utilisation et surtout accessible aux experts métier sans compétence informatique particulière. Elle permet de simplifier et d’accélérer la création de jeux de données en vue de construire et de déployer rapidement des solutions d’automatisation de processus documentaires pour assister les employés dans leurs tâches quotidiennes.” Le business modèle de Kairntech se veut hybride : une approche logicielle à travers un abonnement à la plateforme et de la vente de services et de conseils aux entreprises. “L’avenir de l’IA, c’est du logiciel et des prestations !” La startup a signé un contrat en décembre 2019 avec le laboratoire pharmaceutique Boehringer- Ingelheim et en mars 2020 avec la société Sopra-Steria pour intégrer la phase 2 du projet Artemis de la DGA. Sa plateforme s’adresse tant au secteur de la santé, du juridique, de l’audit que des services d’informations. Financée sur fonds propres et comptant huit collaborateurs, Kairntech vise un chiffre d’affaires de 250 k€ cette année et prépare une levée de fonds.
L. Marchandiau

Infos clés

  • Traitement automatique du langage par l’IA
  • Meylan
  • 10 associés
  • Prévision de CA 2020 : 250 k€

A savoir

  • Kairntech compte nouer des contrats avec trois ou quatre clients d’ici l’automne.

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner