Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Classement — Le 4 décembre 2020

Wormsensing, start-up de l’année 2020

Spin-off du CEA-Leti, Wormsensing remporte le trophée des internautes face à dix autres candidates. Les deux fondateurs, Jean-Sébastien Moulet et Lamine Benaissa, reviennent sur cette technologie disruptive qu'ils ont contribué à mettre au point et sur les prochaines étapes de développement.

Jean-Sébastien Moulet, cofondateur de Wormensing
Jean-Sébastien Moulet, cofondateur de Wormensing © F. Ardito

Sur quoi repose l'innovation portée par Wormsensing ? Qu'est-ce qui vous différencie de la concurrence ?

Nous apportons une couche de sensibilité à tous types d'objets qui nous entourent. Nos capteurs permettent de mesurer et contrôler les dispositifs. Ils sont invisibles et assurent la collecte d’informations afin d’interagir avec les objets. Des technologies existent déjà sur le principe des capteurs de vibration, mais notre vraie différenciation, c'est le caractère non invasif de nos produits et leurs capacités à effectuer des mesures spécifiques et localisées.

Dans quels domaines votre technologie trouve-t-elle son application ?

Les capteurs de vibration peuvent être intégrés dans un grand nombre de dispositifs et d'applications. Par exemple, grâce à eux, nous pourrons interagir avec l'habitacle de notre voiture. Dans le milieu industriel, la technologie du toucher offre un vecteur d'interaction avec les machines très intuitif. Nos capteurs présentent également un intérêt réel dans tous les cas où l’on cherche à avoir des informations de diagnostique machines à distance, notamment dans des endroits isolés et difficiles d'accès, comme pour la surveillance des éoliennes ou bien des lignes de chemin de fer.

Quels sont les premiers marchés visés ? A quelle échéance ?

Nos premiers produits sont destinés à des interfaces tactiles. L’automobile semble être le secteur le plus demandeur. Pour la partie vibration, les marchés sont multiples. Nous visons les secteurs de l'énergie, du transport, les installations industrielles…  Les premiers capteurs seront installés en 2022-2023.

Vous êtes en cours de levée de fonds... Quelle est votre feuille de route pour les mois à venir ?

Nous sommes effectivement en train de chercher des fonds, une opération qui devrait aboutir en 2021. Ces financements serviront à mettre en place une ligne pilote pour la fabrication de nos capteurs et à soutenir les premiers développements de nos produits.
2021 va constituer une année charnière, avec des décisions stratégiques très importantes.  Nous récolterons, en effet, les premiers retours clients sur nos prototypes. Wormsensing va devoir s'interroger :  parmi l’ensemble des marchés explorés, vers lequel se focaliser ? Par ailleurs, nous allons rapidement devoir recruter. Une chose est sûre, dans toute cette aventure, nous pouvons compter sur des partenaires solides : le CEA bien sûr, mais également d'autres laboratoires de recherche et partenaires industriels en fonction de nos besoins.

Propos recueillis par F. Combier

Source : Wormsensing

Commentaires

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner