Aller au contenu principal
Présences Grenoble
Commerce — Le 2 avril 2021

La convivialité fait bouillir la Marmite des Adrets

Accroché aux balcons de Belledonne, un lieu atypique cimente le lien social : la Marmite des Adrets, après quelques vicissitudes, réussit son pari économique, grâce à l’énergie d’habitants motivés.

© F. Ardito

La bâtisse, qui hébergea jadis un cinéma, fut récupérée par la mairie pour y installer un commerce alimentaire, réclamé par les habitants. Deux entreprises se sont succédé, sans parvenir à dégager suffisamment de rentabilité. C’est finalement sous le statut d’une Scic (Société coopérative d’intérêt collectif) que le destin de la Marmite des Adrets allait prendre une nouvelle tournure, il y a près de six ans. « Ce statut de société coopérative nous tient à cœur : c’est un projet collectif qui répond à un intérêt collectif », explique Valérie Cordier, gérante bénévole. L’ancienne directrice de l’école du village a fait appel aux habitants pour s’engager derrière ce projet, « de manière totalement désintéressée ». Près d’une centaine de sociétaires ont répondu présent, chacun disposant d’une part sociale. « Cela correspond à une maison sur cinq. Chaque sociétaire intègre l’une des commissions de l’entreprise, selon ses envies : approvisionnement, ressources humaines, communication, travaux… ». Pour faire de la Marmite des Adrets un lieu qui « ressemble un peu à chacun ».

La Marmite des Adrets - © F. Ardito
"La Marmite des Adrets - © F. Ardito"

 

Symbole des dynamiques collectives

C’est à la fois une épicerie, uniquement bio, un restaurant et un lieu d’animations associant spectacles et apéros dînatoires. « Un endroit où l’on vit avant tout, on interagit, on se rencontre », insiste Valérie Cordier. Les étals proposent surtout des produits d’exploitants locaux : « Belledonne attire de jeunes maraîchers qui se joignent progressivement à nous. » Le restaurant, provisoirement fermé pour les raisons que l’on sait, a su s’adapter en proposant, sous l’impulsion d’une nouvelle cuisinière, un système de click and collect et un service traiteur. Quand les beaux jours reviendront, la Marmite des Adrets reprendra son rythme de deux à trois animations mensuelles, le vendredi soir, tout en se faisant le relais ponctuel d’événements culturels des environs. « La Marmite symbolise toutes les dynamiques collectives et l’esprit d’entraide de ce coin de montagne. Nous avons dépassé les réticences des anciens pour faire du lieu un point de rencontre intergénérationnel, où il fait bon s’attarder », se réjouit Valérie Cordier.

R. Gonzalez

Infos clés

  • Épicerie, restaurant et événements
  • Les Adrets
  • 4 personnes
  • CA 2020 : 350 k€

A savoir

  • La Marmite des Adrets est engagée dans le zéro déchet et les contenants en verre consignés. 

Commentaires 1

Cordier
mar 06/04/2021 - 16:16

Si La Marmite, aux Adrets, s'appuie sur l'ensemble de ses societaires et sur le soutien de la population, elle peut également compter sur son équipe de salariées! Etre salarié dans une coopérative, c'est aussi en faire partie et pouvoir apporter un soutien professionnel indispensable à la réussite du projet ! Des gérants bénévoles des sociétaires engagés, des clients avertis, associés à une équipe de salariées investie c'est un peu comme une recette qu'on a bien envie de partager !

Ajouter un commentaire

Langue
La langue du commentaire.
Votre commentaire

HTML restreint

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang class title aria-label> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id> <span class> <div class>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
Email
Merci de saisir votre adresse email
Nom
Merci de saisir votre nom
CAPTCHA Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain ou non afin d'éviter les soumissions de pourriel (spam) automatisées.

A lire aussi

Suivez-nous

Abonnez-vous

Abonnez-vous à nos newsletters S'abonner